Grâce aux deux poèmes étudiés (le lac et l’isolement), dégager les principaux thèmes traités et définir la mélancolie de lamartine (registre, champs lexicaux, ponctuation, temps verbaux, figure de style).

4310 mots 18 pages
Envoyé par Myriem.

POÉTIQUE

Le discours sur la littérature naît en même temps que la littérature même; on en trouvera les premiers échantillons dans tel fragment des Veda ou chez Homère. Ce fait ne saurait provenir d’un hasard: bien qu’il soit difficile de se mettre d’accord sur l’exacte identité de l’objet «littérature», il est certain que ce nom, ou l’un de ses équivalents, a toujours été employé pour désigner une parole qui doit susciter le plaisir ou l’intérêt de ses auditeurs et lecteurs, qui est destinée à durer et qui, de ce fait, est plus élaborée que la parole quotidienne. Il y aura donc une prise de conscience du langage à la base même de l’acte littéraire, et, même si l’écrivain peut ne pas être tenté par la réflexion abstraite, la littérature, elle, a toujours déjà une dimension métalittéraire en son intérieur même.

Dès sa naissance, ce discours n’est pas un , quant à sa finalité et ses formes, mais prend deux directions différentes: ce sont l’exégèse et la théorie. Dans le premier cas, l’objectif sera d’élucider, d’expliciter ou d’interpréter telle ou telle œuvre: L’Iliade , la Bible, les hymnes sacrés. Les choses sont beaucoup moins simples de l’autre côté où, à la place de cet objet que l’histoire nous livre déjà prédécoupé et sur l’identité duquel il n’y a aucun doute, on trouve un objet construit par le discours même qui le décrit. Lorsque l’objet de la réflexion est l’allégorie, le récit ou la catharsis, ces unités ne nous sont pas données d’avance (à moins que ce ne soit par un discours théorique antérieur), et le fait qu’on se réfère toujours, pour illustrer ces concepts, aux mêmes œuvres (L’Iliade , la Bible) ne change rien à l’affaire: le même objet empirique a un nombre infini de propriétés, et chaque théoricien peut – en théorie! – choisir celles qui lui conviennent, en laissant les autres de côté. Le discours théorique sur la littérature ne porte pas sur les œuvres mais, justement, sur la «littérature» ou

en relation

  • Grâce aux deux poèmes étudiés (le lac et l’isolement), dégager les principaux thèmes traités et définir la mélancolie de lamartine (registre, champs lexicaux, ponctuation, temps verbaux, figure de style).
    1525 mots | 7 pages
  • Les regrets de du bellay
    48442 mots | 194 pages
  • Livre du professeur 2nd terre littéraires
    176047 mots | 705 pages
  • ldp methodesetpratiques 2011
    165647 mots | 663 pages
  • Bac 2006
    44860 mots | 180 pages
  • manuel de literrature
    91677 mots | 367 pages
  • Debut
    226113 mots | 905 pages