Guide sur plitvice

766 mots 4 pages
Guide touristique sur plitvice

1. localisation du site dans le pays

2. plan de la ville et localisation du quartier du site

3. Aspects sociaux-culturels :
Au départ , Plitvice était une ville impopulaire car la Croatie était en guerre et les habitants ne visitaient pas les lacs , qu'ils appelaient " Jardins du diable " . Le parc était aux mains de plusieurs tribus et les Croates ont annexés Plitvice vers le 7ème siècle mais la ville n'a été baptisé qu'au 18ème . La fonction touristique du parc a débuté vers 1900 avec la construction du premier hotel sur le site en 1896 ainsi qu'un comité de conservation qui avait comme but de protéger le parc .
En 1528 le site appartenait à l'empire Turc avant d'etre repris par l'Autriche 150 ans plus tard pour etre incorporé à leur frontière militaire . Il est intéressant de noter qu'à cette époque la région était déjà habitée par des Croates mais également des Serbes qui s'étaient échappés de l'empire Turc .
Le parc s'est rapidement affirmé comme l'une des attractions les plus populaires pour touristes de Yougoslavie . Mais en 1991 , il fut le théatre de la première bataille pour l'indépendance de la Croatie , qui a évidemment fais beaucoup de morts . Pendant cette guerre , le site était sous controle de forces Serbes . Les dégats matériaux n'étaient pas négligeables avec des hotels et dautres équipements qui avaient été utilisé comme casernes par les armées . Le parc fut repris par les Croates en 1995 lors de l'assaut final pour l'indépendance .
Cependant le statut de " parc National " n'a été attribué qu'en 1949 par le gouvernement communiste de la Yougoslavie . Le bassin des lacs fut élargi en 1997 et sera ensuite placé au Patrimoine mondiale de l'UNESCO d'abord en tant que " Héritage du monde en danger " car la contamination de mines était importante mais son importance économique pour le pays a poussé le gouvernement à beaucoup investir pour exercer une " dé-extraction " . Cet effort a permis au site d'obtenir

en relation

  • Aucun
    3925 mots | 16 pages