histoire de la communication

Pages: 7 (1724 mots) Publié le: 29 octobre 2014
L'imitation des modèles manuscrits
L'incunable est l'héritier du livre médiéval. Les incunables se caractérisent pas leur
imitation des livres manuscrits. Les caractères typographiques imitent la police Textura,
ou lettre de forme en Français, qui se caractérise des jambages verticaux successifs.
Sur la Bible à 42 lignes, les trois manuscrits possèdent trois ornementations différentes.
Lesmoyens de se repérer sur la page sont les mêmes que pour les manuscrits.
La Gothique bâtarde est principalement utilisée en France (et en Angleterre).
L'aspect graphique d'un document est toujours porteur de connotation idéologique.
Dans les différentes régions d'Europe, les traditions calligraphiques différaient.
Ces connotations idéologiques se tiennent jusqu'au 16ème siècle : chaque languese
doit de posséder on propre caractère.
La reproduction du modèle manuscrit passe par la mise en page, par le biais de
gravure sur bois, servant pour la page de titre généralement.
La reprise des modèles manuscrits reprend parfois même le parchemin au lieu du
papier. C'est un objet de très grand luxe puisqu'illustré par un enlumineur via le biais
récurrent de gravures sur bois.
Dans lesimprimés, à partir de la fin du 15ème siècle , on utilise encore le système de
glose, tout comme dans les livres manuscrits.
Les modèles manuscrits sont également repris par le colophon, et ce jusqu'aux
années 1450.

Antoine Vérard est actif à Paris en vente de manuscrit dès 1450 et passe dans la
continuité par les imprimés. Il a contribué à beaucoup d'impressions d'ouvrages avec
une gravuresur bois.
Les usages vont aussi progresser : on peut utiliser la technique typographique pour
d'autres types de police, notamment par un travail de modernisation de la mise en
page.

L'invention de la page de titre
Le manuscrit est un livre unique. Au Moyen-Âge, on a peu de livres, et donc on les
connaît. A la ville, le manuscrit est produit à la commande d'un particulier par un copisteprofessionnel.
Avec l'imprimé, tout change : les exemplaires de livres augmentent. De ce fait, il
faut les écouler, et les vendre, par le biais des libraires. Et pour cela il faut renseigner
le client par rapport à la marchandise en stock : quel texte est compris dans quel
ouvrage ?
Invention de ce fait de la page de titre.
Un livre imprimé c'est un objet de commerce international : très viteles libraires vont
exporter très loin ; les livres voyagent, et sont vendus en blanc (sans reliures) : ils
prennent donc moins de place et sont moins fragiles que le livres reliés. C'est pour ça

que les reliures diffèrent pour une même édition de livres, puisque propres au relieurs
eux-même, ainsi que le client, suivant ses moyens financiers, et le type de livre.
À partir du moment où leslivres circulent en blanc, ils sont susceptibles de s'abimer :
on a commencé à laisser la page du devant immaculée, afin de mieux conserver et
moins la salir.
Suite à cela, on a mis un titre, une légère phrase centrée sur la page.
Suite au titre viennent les images, des devises, et tout ce que l'on peut placer sur une
page de titre. Le nom de l'auteur, l'éditeur, la date et le lieu depublication ne sont pas
encore contenus sur la page de titre.
Vers 1540, le titre et le nom d'auteur sont plus apparents, tout comme le nom de
l'éditeur. On peut apercevoir une marque d'imprimeur (forme de "logo"). Sous cette
marque qui va donc occuper le centre de la page apparaissent les informations
éditoriale.
En France, cette structure est claire dès 1550.
La normalisation de la mise en pageest également marquée par la suppression
progressive de la glose, rejetée par les lecteurs.
Le commentaire est remplacé par des références bibliographiques marginales.
C'est la normalisation des notes.
La normalisation passe également par des éléments de structures graphiques : on va
rubriquer le texte manuscrit, qui va progressivement être remplacé par la division des
paragraphes, par le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Histoire des communications
  • Histoire de la Communication
  • histoire de la communication
  • HISTOIRE ET COMMUNICATION
  • Histoire de la communication: la radio
  • Dissertation Histoire De La Communication 1
  • Histoire de la communication
  • Note de cours histoire des communications

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !