Histoire de la pédagoie

2645 mots 11 pages
Introduction
L’histoire de la pédagogie témoigne des efforts qu’on faits de tous temps les hommes avec une si grande diversité de principes et de moyens, pour élever le mieux possible leurs enfants. Dans la science de l’éducation, comme dans toutes les sciences philosophiques, l’histoire est l’introduction nécessaire, la préparation à la science elle-même.
« Les doctrines pédagogiques ne sont ni des opinions fortuites, ni des évènements sans portée. D’une part, elles ont leurs causes et leurs principes, les croyances morales, religieuses, politiques, dont elles sont l’image fidèle ; D’autre part, elles contribuent à façonner les esprits, à établir les mœurs. L’éducation d’un peuple est à la fois la conséquence de tout ce qu’il croit et la source de tout ce qu’il sera. » L’histoire montre comment la nature humaine s’est élevée peu à peu de l’instinct à la réflexion, des conceptions étroites et mesquines à des conceptions plus larges. Nous aborderons tout d’abord l’histoire de la pédagogie chronologiquement, où nous étudierons les pédagogues, puis les grands théoriciens de l’éducation. On abordera les peuples Grecs, puis le moyen-âge, époque pauvre au point de vue pédagogique. Ce n’est qu’à partir du XVIème siècle que l’éducation s’étend et s’élargit en divers sens, d’abord en raison du nombre de choses qu’elle enseigne, ensuite par le plus grand nombre d’individus qu’elle appelle à jouir de ses bienfaits.
1. Définitions
1.1 Qu’est ce que la pédagogie ?
La pédagogie est, étymologiquement, l'action de "conduire, mener, accompagner, élever les enfants». La pédagogie est donc l’art d’éduquer. Ce terme désigne les méthodes et pratiques d’enseignement et d’éducation ainsi que toutes les qualités requises pour transmettre un savoir quelconque. Faire preuve de pédagogie signifie enseigner un savoir ou une expérience par des méthodes adaptées à un individu ou un groupe d’individus.
Dans l’Antiquité, ce mot grec désignait la personne (généralement un esclave) qui

en relation

  • Etude
    59532 mots | 239 pages