Histoire des idées

2763 mots 12 pages
Histoire des idées contemporaine

1960 : penseur universel : levi strauss : aboutissement à la disparition de l’homme.
Tout est dans la structure, rien hors de la structure. La structure du langage c’est donné : les regles et notamment la prohibition de l’inceste, passage de la nature à la culture.
L’homme n’est pas libre mais différence entre le signifiant et les signifié. La secret de l’art de la littérature et de la science… l’homme peut créer grâce au signifiant flottant.
1960 : le structuralisme de levi strauss s’impose. JP Sartre inventeur de l’existentialisme, plus grand philosophe du monde. Son existentialisme bat de l’aile. Dans « l’etre et le néant », il appelle les « poursoit » veut arriver à « lensoit » notre projet notre définition de nous memes. L’nsoit c’est la mort. Nous nous jugeons les uns les autres et nous nous figeons dans une espèce de mort, nous sommes tous les uns pour les autres des salauds.
Si toute vie parvient à l’ensoit.
Deux pièces de théâtre qui résume : huit clos : un homme deux femmes, toutes les notions pour communiquer. L’amitié et l’amour est impossible. Il n’y a pas de communication possible netre hommes et femmes qui se jugent.
1958 : les séquestrés d’altona, faubourg riche de Hambourg. Il se sentait couoable des horreurs de la guerre. La philosophie existentielle de Sartre est remise en cause.
Echec de son existentialisme par la remise n cause de Sartre.
L’arrivée de levi strauss sur la scène internationale, le structuralisme va devenir la pensée mondiale. Pour eux, levi strauss c’est la révélation et Sartre c’est la vieille badène.
Sartre décide de faire LE livre pour parfaire au danger de du structuralisme de levi strauss
1960 : critire de la raison dialectique, tom 1 théorie des ensembles pratiques ; page 18 : « Et puisque que je dois parler de l’existentialisme, on comprendra que je le tienne pour une idéologie, c’est un système parasitaire qui vit en marge du Savoir, qui s’y est opposé d’abord et qui

en relation

  • Histoire des idées
    4159 mots | 17 pages
  • Histoire des idées
    7125 mots | 29 pages
  • histoire idées
    1669 mots | 7 pages
  • Histoire des idees politiques
    30170 mots | 121 pages
  • Histoire des idées politiques
    4146 mots | 17 pages
  • HISTOIRE DES IDEES POLITIQUES
    12475 mots | 50 pages
  • Histoire des idées politiques
    22046 mots | 89 pages
  • Histoire des idées et des arts
    408 mots | 2 pages
  • Histoire des idées politiques
    11872 mots | 48 pages
  • Histoire des idées politique
    10145 mots | 41 pages