Histoire du droit : la loi de masculinité

1579 mots 7 pages
Histoire du Droit

Loi de Masculinité

Textes de Jean Juvénal des Ursins et de Claude de Seyssel

« Par la loi salique les royaumes, duchés, comtés, marquisats et baronnies ne se démembrent pas. » Loysel

« Le royaume de France ne saurait tomber de lance en quenouille. »
(La lance est une arme qui se réfère à l’homme, la quenouille est un instrument ancien utilisé pour le filage des matières textiles : c’est un objet attribué à la femme)

On appelle le « miracle Capétien » le fait que les treize premiers Rois Capétiens se sont succédés de pères en fils, de Hugues Capet à Louis X le Hutin. Cependant, Louis X meurt en 1316 laissant seulement une fille Jeanne de 4 ans issue de son premier mariage avec Marguerite de Bourgogne. Sa seconde femme, Clémence de Hongrie, attend un autre enfant. Plusieurs solutions s’offrent à la succession. La première solution vise à attribuer la Couronne à Jeanne, qui est donc trop jeune, et dont son oncle Eudes (Duc de Bourgogne et frère de sa mère) exercera la régence. La seconde possibilité serait d’attribuer la Couronne à l’enfant qui va naître, si bien sûr c’est un garçon. La dernière solution envisagée est d’attribuer la Couronne au frère de Louis X : Philippe, comte de Poitiers, qui est un politique et un militaire expérimenté.
Plusieurs thèses sont mises en avant afin d’écarter Jeanne du trône : une femme ne peut pas combattre ni gouverner, elle risque par son mariage de mettre en danger le royaume… Pour eux il faut suivre la coutume immémoriale selon laquelle une femme n’avait jamais eu accès au trône de France. Eudes avança lui aussi ses arguments : les femmes peuvent gouverner : les royaumes de Jérusalem, de Navarre ou d’Aragon par exemple, ont déjà été dirigés par des femmes. Blanche de Castille a déjà gouverné également. De plus, il souligne que les femmes peuvent succéder aux fiefs, ce que les partisans du Duc de Poitiers vont évidemment contester, puisqu’il s’agit ici du Royaume. Ainsi on a décidé d’attendre

en relation

  • La loi de masculinite dissertation histoire du droit
    1681 mots | 7 pages
  • HISTOIRE
    1389 mots | 6 pages
  • Arret lemaistre
    878 mots | 4 pages
  • Arret lemaistre
    1772 mots | 8 pages
  • Commentaire arrêt lemaistre parlement de paris
    3276 mots | 14 pages
  • Commentaire arrêt lemaistre
    1314 mots | 6 pages
  • Lois fondamentales du royaume
    831 mots | 4 pages
  • Cours de relations internationales
    780 mots | 4 pages
  • Femmes et hommes
    3681 mots | 15 pages
  • Renouveau urbain et féodalité
    6416 mots | 26 pages