Le roi de france un seigneur parmi les seigneurs

893 mots 4 pages
Dissertation : Le roi de France, un seigneur parmi les seigneurs? (X==> début XIII)

A partir du Xe siècle, la royauté et la société en règle générale connaissent une importante mutation. Un nouvel ordre politique apparaît, la féodalité qui se caractérise par un développement très poussé des liens d'homme à homme, un morcellement extrême du droit de la propriété et un morcellement du pouvoir politique. Le système féodale s'introduit dans toutes les sphères de la société et s'applique à la royauté. Celle-ci connaît alors, en effet, un déclin considérable, le roi des francs n'a plus qu'un pouvoir sur la terre qu'il possède. A la mort de Louis le pieux en 840, ses trois fils se partagent l'empire lors du traité de Verdun. L'empire est alors désagrégé, chaque roi est indépendant. A la fin du IX deux dynasties, les capétiens et les robertiens occupent le trône par alternance. En 987, à la mort du dernier roi carolingien, Louis V, qui meurt sans postérité, Hugues Capet, soutenu par l'évêque de Reims est élu « rex francorum », roi des francs. Il n'apparait alors pas plus puissant que les grands seigneurs féodaux.
A partir de là, nous sommes en mesure de nous demander, à la période féodale, qu'est-ce qui distingue le roi des grands seigneurs?

I – A priori, le roi, un grand parmi les grand

A) Une royauté affaiblie ou la dégradation de l'entourage royal

Un désintéressement de la royauté : Ce mouvement de déclin commence à la fin du Xe siècle.
Les princes territoriaux les plus puissants rencontrent rarement le roi. Ils refusent parfois de leur prêter l'hommage.
Le roi n'a plus de pouvoir sur les princes féodaux

B) Le roi, un prince féodal
Le roi est avant tout le seigneur de ces propres terres. Il est le seigneur des terres qu'il a donné aux vassaux, c'est à dire de l'ile de france actuelle.
Lorsque le roi Hugues Capet accède à la royauté en 987, le domaine royal ancien est réduit, les rois carolingiens ont distribués à leurs vassaux quasiment tous

en relation

  • Autorité royale et féodalité xe- xiie siècle
    963 mots | 4 pages
  • Dsk- naffissatou diallo
    42719 mots | 171 pages
  • INTRODUCTION HISTORIQUE DU DROIT
    15335 mots | 62 pages
  • Histoire droit et des institutions
    23495 mots | 94 pages
  • Fiche europe médiévale.
    4329 mots | 18 pages
  • Forces et faiblesses du roi-seigneur au tournant du 12e siècle
    2198 mots | 9 pages
  • Arrêt lemaistre
    35161 mots | 141 pages
  • Pouvoir au moyen age
    8612 mots | 35 pages
  • Charlemagne
    884 mots | 4 pages
  • Cours histoire des institutions l1 droit
    13220 mots | 53 pages