Histoire

1130 mots 5 pages
1° - CONSTRUCTIONS DES MEMOIRES, CONSTRUCTION DES MYTHES : RESTAURER L’UNITE ? (1945-ANNEES 1960)
L’historien identifie des moments clés pour délimiter des périodes, des ruptures = périodisation
L’historien contextualise pour expliquer et examine la place que ces mémoires prennent dans l’opinion publique et dans les discours = contextualisation
L’historien identifie, classe, analyse les différentes mémoires.
L’historien confronte les mémoires aux faits, aux sources.
1.1 – Le mythe résistancialiste
Le discours prononcé par le général de Gaulle le 25 août 1944 annonce clairement ce que sera la France de demain doc sur CNS http://portail.cns-edu.net (durée : 1mn 43s)
« Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! Mais Paris libéré ! Libéré par lui-même, libéré par son peuple, avec le concours des armées de la France, avec l’appui et le concours de la France tout entière, de la France qui se bat, de la seule France, de la vraie France, de la France éternelle ».
Il faut refermer la « parenthèse de Vichy », il faut célébrer une France victorieuse (affiche Paul Colin à commenter) qui s’est battue dès les premières heures (à Londres) : Vichy est nul et non avenu car ce n’était pas la France.
Cette volonté de refermer la parenthèse passe par :
- Une épuration considérée comme « limitée » (doc 1 p 58) car il faut effacer les blessures, refermer la parenthèse ouverte par Vichy. La France a besoin d’hommes pour reconstruire la France politiquement et économiquement. Comment juger les responsables alors que près de 80% des juges avaient prêté serment à Pétain ?
 Epuration : (photo sur diapo) Dès les premiers jours de la libération, se mettent en place des cours martiales improvisées qui débouchent sur des exécutions sommaires (photo p 265). Les femmes ayant eu des relations avec les occupants sont tondues par des RMS (résistants du Mois de Septembre). La tonte se présente comme une prise de guerre facile qui compense la frustration de la

en relation

  • Histoire histoire
    2398 mots | 10 pages
  • Histoire
    912 mots | 4 pages
  • Notre histoire
    310 mots | 2 pages
  • Histoire
    879 mots | 4 pages
  • Histoire
    4105 mots | 17 pages
  • Histoire
    679 mots | 3 pages
  • histoire
    661 mots | 3 pages
  • histoire
    6031 mots | 25 pages
  • Histoire
    557 mots | 3 pages
  • Histoire
    1805 mots | 8 pages