Hooooo

1046 mots 5 pages
Auclair Jordan 731 21/09/2009

Devoir de Philosophie : L’obéissance est-elle nécessairement contraire à la liberté ?

____________________________________________________________

_______________

____________________________________________________________

_______________

Dans notre quotidien, chacun d’entre nous obéit à quelqu’un hiérarchiquement supérieur à soi, expérimenté ou plus âgé, à savoir ; un parent, un professeur, un chef. Dans ce cas, on a obligatoirement le sentiment de ne pas être libre puisqu’on nous impose des ordres à respecter.
Le sujet de cette dissertation nous amène à la réflexion suivante : L’obéissance s’accorde telle avec la liberté ?
L’obéissance ne constitue-t-elle pas une soumission à un ordre qui vient d’ailleurs et auquel nous devons être contraints de respecter ?
La liberté n’est-elle pas un pouvoir sans contrainte, sans loi, sans règlement, sans soumission ? N’est-elle pas une raison d’être, d’exister et de donner libre cours à nos expressions, à nos actions et à nos sentiments ?
La problématique de ce sujet est : Comment l’obéissance peut elle s’accorder avec la liberté alors que celle-ci inflige la soumission de quelqu’un à une règle donnée ?
Néanmoins n’y a-t-il pas une forme d’obéissance qui nous fait aboutir à une certaine liberté ?
Nous allons démontrer dans un premier temps que l’obéissance s’accorde avec la liberté et dans un second temps que l’obéissance ne s’accorde pas avec la liberté.

Dans le premier temps, nous allons voir que la l’obéissance s’accorde avec la liberté.
L’obéissance s’accorde avec la liberté, de part le respect des règles et des lois qui ont pour intérêt de favoriser la vie de tous et de chacun. La liberté de l’homme dépend d’un devoir civique qui fait que chacun y trouve un équilibre et un bien-vivre. Ces règles et ces lois auxquelles le citoyen participe ne sont-elles pas le témoin d’une liberté d’expression (comme le droit de vote) pour permettre aux hommes

en relation

  • Réquisitoire pour Mr Hyde
    730 mots | 3 pages
  • voila
    500 mots | 2 pages
  • commentaire composé sur le texte d'émile zola germinal
    1197 mots | 5 pages
  • Le petit champ qui dans
    1541 mots | 7 pages
  • Claude geux
    2154 mots | 9 pages
  • Étude des toilettes japonaises
    1743 mots | 7 pages
  • Illusion d'optique tpe oral
    2217 mots | 9 pages
  • voyages et aventure du capitaine Marius Cougourdan
    16841 mots | 68 pages
  • Le blablabla des choses
    12488 mots | 50 pages
  • Accompagnement au moment de la toilette des personnes en situation de handicap mental et vieillissantes
    9055 mots | 37 pages