hume

297 mots 2 pages
1) l'idée directrice de ce texte est que un peintre doit avoir des connaissances précises des éléments de l'anatomie pour pouvoirs exceller dans le domaine de la peinture.
Dans un premier temps Hume nous montre que l'objectif de l'anatomiste est de peindre avec précision et le plus réel possible les moindres parties du corps humain. Il reproduit la nature, ce n'est pas de l'art. Il ne recherche pas la beauté mais la précision. Puis dans un second temps on remarque que le rôle de l'anatomiste est essentiel pour un peintre. Il est impossible de peintre avec élégance sans connaissances.

2) A/ Cette phrase explique que l'anatomiste n'a pas les même fonction que le peintre, car il cherche a faire quelque chose de précis et non d'élégant comme le peintre. Hume prétend que l'anatomiste cherche a être rigoureux dans ce qu'il fait pour que les peintres reproduisent de manière gracieuse et séduisante. il cherche a ce que le dessin soit juste et non beau. B/ Hume explique la façon dont le peintre fait preuve pour rendre plus beau et gracieux ces peintures. Il met aussi l'accent sur le fait de faire marcher l'imagination de ceux qui regarde la peinture son but n'est pas le même que l'anatomiste qui veut représenter la réalité avec des dessins très précis qui pourront permettre a des personnes d'étudier. les dessins n'on pas les mêmes buts.

3/ INTRODUCTION Faut il être un bon observateur pour être un artiste ? un artiste pratique un métier qui a besoin de connaissances et un apprentissage des techniques et des régles permettant de produire un objet de maniére correcte, il crée ou interprete des oeuvres d'art. Tant dis qu'un observateur est une personne qui regarde une expérience, un phénomène, un événement et autres. pour pouvoir en rendre compte.

en relation

  • Hume
    32981 mots | 132 pages
  • Soi hume
    2126 mots | 9 pages
  • Hume
    531 mots | 3 pages
  • hume
    3540 mots | 15 pages
  • Hume.
    319 mots | 2 pages
  • Hume
    1429 mots | 6 pages
  • hume
    264 mots | 2 pages
  • Hume
    3472 mots | 14 pages
  • Hume
    2164 mots | 9 pages
  • Hume
    2356 mots | 10 pages