Il vous faut 20 fans pour pouvoir tourner la roue

Pages: 60 (14865 mots) Publié le: 19 septembre 2012
Même si les romans courtois désignent la chevalerie comme un « Ordre » (ordo), la chevalerie est socialement composite. Elle entretient des rapports assez complexes avec la « noblesse » (l'aristocratie). La noblesse au Moyen-Âge n'est en effet pas un statut ou un privilège mais une « qualité d'intensité variable »[1]. Nobilis est un adjectif : on peut être plus ou moins noble ; alors que milesest un substantif : on est chevalier ou on ne l'est pas. Et si tous les chevaliers ne sont pas nobles, loin de là, tous les nobles se disent bientôt chevaliers. Se sentant investis de l'idéal chevaleresque, partageant les valeurs de prouesse et de loyauté, l'aristocratie s'est peu à peu identifiée à la chevalerie.
Tous les chevaliers n'étaient pas « guerriers à plein temps » il existait deschevaliers-paysans vivant en bande dans de grosses maisons fortes. Le chevalier reste en contrebas, il mange parfois à la table du seigneur, partage sa vie aventureuse avec ses fils, mais il est bien souvent d'origine sociale moindre. La chevalerie a été pour certains hommes du moyen-âge un ascenseur social, mais nombre de chevaliers sont issus d'anciennes familles nobles : ils en sont les cadetscélibataires et sans héritage, voire les bâtards. Au début du XIIIe siècle, des législations royales de France, d'Allemagne et d'autres royaumes moindres stipulent que l'on ne peut accéder à l'honneur chevaleresque que si l'on est soi-même de lignée chevaleresque[2].
Quelles que soient les origines du chevalier, la vie chevaleresque a un prix économique de plus en plus important. Au XIIe siècle,l'équipement de base du chevalier (cheval, heaume, haubert, épée) représente le revenu annuel d'une seigneurie moyenne de 150 hectares. Trois siècles plus tard, l'équipement nécessaire engloutit le produit du travail de 500 hectares[3].

La chevalerie est apparue en Occident, à la fin du Xe siècle, comme une catégorie sociale rassemblant les spécialistes du combat à cheval. Les contours juridiques decette catégorie se sont précisés peu à peu ; son prestige s'est accru, au point qu'elle s'est confondue, à des époques diverses selon les pays, avec la noblesse. Elle forme alors une caste héréditaire qui obéit aux prescriptions d'une morale spécifique que véhicule la littérature épique et courtoise.
Chevalerie et noblesse
D'abord indépendantes l'une de l'autre, ces deux catégories ont fusionné. Auseuil du XIe siècle, partout en Europe, les textes distinguent nettement les nobles des chevaliers. Partout, le chevalier a connu une promotion sociale, rapide dans la France du Centre et du Sud. Les chevaliers sont, soit des non-nobles nourris au château de leur seigneur, soit des cadets de noble lignée, possesseurs de quelques fiefs et qui, pour bien se distinguer de la masse paysanne danslaquelle ils craignent de tomber, entrent dans la chevalerie
Le nivellement des strates de l'aristocratie
A la fin du XIe siècle, l'exaltation de la condition chevaleresque par l'Église incite des nobles d'un niveau social de plus en plus élevé à se faire adouber chevaliers. Ensuite, la fusion entre les différentes strates de l'aristocratie au sein de la chevalerie s'opère lentement, au long du XIIesiècle, sous la pression d'un pouvoir royal renforcé : les châtelains et les comtes, jusque-là autonomes grâce au ban, qui leur donnait autorité sur les hommes qu'ils avaient mission d'entraîner à la guerre, voient leur pouvoir réduit ; au sommet, le roi récupère les droits régaliens ; à la base, de simples chevaliers s'emparent du ban inférieur. Ce nivellement accélère le processus de fusion.Celle-ci est réalisée lorsque, au début du XIIIe siècle, des mariages unissent les membres de la chevalerie, sans distinction de rang.
 
Le phénomène en France du Nord et dans l'Empire
Dans le Nord de la France et dans l'Empire, l'évolution est plus lente ; la fusion ne s'opère qu'au XIVe siècle. Dans l'Empire, la dépendance des chevaliers par rapport aux nobles est plus forte qu'en France ;...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Il vous faut 20 fans pour pouvoir tourner la roue
  • Il vous faut 20 fans pour pouvoir tourner la roue
  • Il vous faut 20 fans pour pouvoir tourner la roue
  • Il vous faut 20 fans pour pouvoir tourner la roue
  • Il vous faut 20 fans pour pouvoir tourner la roue
  • Faut il remettre en cause la séparation des pouvoirs
  • Faut il être au pouvoir pour agir sur l hellip
  • « Pour qu’on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir »

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !