"Illusions perdues" de balzac, (première sortie au théâtre)

Pages: 7 (1625 mots) Publié le: 20 mai 2010
Introduction

Illusions perdues est l'un des romans les plus ambitieux de cette « cathédrale » romanesque qu'est La Comédie humaine. À travers l'itinéraire désastreux d'un jeune et beau poète angoumoisin en quête de gloire littéraire, Balzac dépeint avec finesse la cruauté de la société parisienne, avec ses codes et ses mécanismes aux rouages complexes. Dans le présent extrait, Lucien estarrivé depuis peu à Paris, en compagnie de son égérie, Mme de Bargeton, qui nourrit de grandes ambitions pour son amant. Lors de sa première sortie au théâtre, il observe, déçu, cette femme qu'il admirait tant naguère, cependant que celle-ci se livre au même examen et en tire des conclusions analogues. Comment cette scène, portée par un double regard symétrique, et subtilement orchestrée par lenarrateur, met-elle en évidence la nature des relations sociales dans la haute société parisienne ? Nous montrerons d'abord comment évolue le regard que les deux personnages portent l'un sur l'autre. Nous étudierons ensuite l'influence de la société environnante sur les jugements des personnages.

I. L'évolution du regard que les personnages portent l'un sur l'autre

1. Double portrait, triple regardCette page est constituée de deux portraits successifs : celui de Mme de Bargeton, puis celui de Lucien, « son amant ». Ces descriptions, largement dépréciatives, sont organisées autour d'un double point de vue interne : le narrateur adopte dans un premier temps le regard de Lucien sur Mme de Bargeton, comme l'indiquent les verbes de perception (« lui fit remarquer »), puis le point de vues'inverse, comme le signale l'expression « De son côté ». Cette réciprocité du regard est subtilement mise en perspective par le narrateur, qui met en scène ce premier « bain » parisien du couple provincial en apportant des commentaires au présent de vérité générale (« En province il n'y a ni choix ni comparaison à faire ») ou en donnant des informations ignorées par l'un ou l'autre des personnages : «la journée avait été employée à préparer une transformation ». Cependant, l'instance narrative s'emploie surtout à mettre en évidence l'évolution négative de ce double regard, qui exprime une désillusion réciproque.

2. Une désillusion exprimée par des jeux d'opposition
Cette scène est marquée par une évolution négative des regards. La syntaxe de la première phrase suggère déjà une progressiondu « plaisir » – plaisir mondain éprouvé par un jeune homme « voyant pour la première fois le spectacle à Paris » – au « déplaisir », lié aux effets de décalage entre les habitudes provinciales et les codes de la société parisienne. De fait, tout va dans le sens d'une désillusion, d'une dégradation réciproque de la perception. Dès lors, le texte est bâti sur des jeux d'antithèses opposant lesParisiennes à Mme de Bargeton : aux « délicates inventions » des coiffures de ces « jolies » dames s'oppose celle de sa maîtresse, « d'un goût affreux » ; aux adverbes valorisants pour caractériser la toilette des femmes de Paris (« élégamment », « fraîchement ») correspondent « les vieilleries de la toilette » de Mme de Bargeton, une toilette dont la syntaxe et le rythme régulier marqué parl'anaphore « ni » soulignent avec une insistance cruelle le caractère démodé : « ni les étoffes, ni la façon, ni les couleurs n'étaient de mode. » Parallèlement, le regard de Mme de Bargeton détaille l'aspect « prodigieusement ridicule » de Lucien, à travers des adjectifs dévalorisants : « méchants » ; « étriqué ». Il y a donc symétrie dans l'évolution des regards. Une symétrie – presque – parfaite.

3.Une symétrie – presque – parfaite
Au contact de la haute société parisienne, Lucien et Mme de Bargeton, encore amants, semblent éprouver, au même moment, le même type de désillusion. L'un et l'autre se portent mutuellement un regard transformé par le « voisinage ». On peut donc parler de symétrie dans le changement de perception : à première vue, Lucien et Louise semblent être traités de la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Illusions perdues de balzac
  • Balzac
  • Balzac, les illusions perdues
  • illusions perdue de Balzac
  • Balzac, illusions perdues
  • Balzac illusions perdues
  • L'argent dans "illusions perdues" de balzac
  • Les personnages dans les illusions perdues de balzac

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !