Inégalités et croissance

6476 mots 26 pages
Inégalités et croissance

C’est à l’occasion d’un concours de l’Académie de Dijon que Jean-Jacques ROUSSEAU compose son premier véritable ouvrage philosophique. À partir du sujet "Quelle est l'origine de l'inégalité parmi les hommes et est-elle autorisée par la loi naturelle ?" Il développe une nouvelle théorie de l’état de nature et du contrat social. Opposé à Hobbes, il ne présente pas le contrat social comme facteur de paix mais comme moyen de pérenniser des inégalités injustes.

Les inégalités ont existé de tout temps. Karl MARX (1818-1883) avait déjà abordé ce thème au 19e siècle et le concept d’égalité est lui-même présent dans la devise de la République française (1790). Les inégalités, perçues comme des disparités entre individus, entre des situations où certaines personnes disposent d’un avantage et d’autres un désavantage, se mesurent par rapport à une échelle de valeurs (économique si on pense au revenu, sociale comme le statut).
Historiquement, ces inégalités ont d’abord été des inégalités de droit garantissant par principe tout privilège légal. Ce sont elles qui ont entraîné la révolution française.
De nos jours, les inégalités font d’abord référence à celles des revenus et des patrimoines. Elles rendent compte largement des inégalités en matière de conditions de vie (logement et cadre de vie, consommation, loisirs), d’éducation, de santé (mortalité), ou de ressources relationnelles (le capital social des personnes concernées).
Le principal débat concerne les origines des inégalités. Il oppose les analyses les imputant aux différences d’aptitudes et de mérite (et dans ce cas, elles seraient en quelque sorte justifiées) et celles les liant aux différences de la situation initiale des individus (origine sociale, dotations de départ) et à des mécanismes économiques, sociaux et culturels inégalitaires.
Les inégalités renvoient aussi à la notion de justice sociale (au sens de Rawls) qui suscite elle-même un ensemble de réactions passionnelles et

en relation

  • Inegalite et croissance
    837 mots | 4 pages
  • Croissance et inégalités
    391 mots | 2 pages
  • Croissance et inégalités
    500 mots | 2 pages
  • Croissance et inégalités
    658 mots | 3 pages
  • Inégalité et croissance
    406 mots | 2 pages
  • Croissance et inégalités : ses
    2357 mots | 10 pages
  • Croissance et inégalités
    806 mots | 4 pages
  • La croissance et les inegalites
    2541 mots | 11 pages
  • Croissance et inégalités: la croissance économique reduit elle les inégalités?
    960 mots | 4 pages
  • Croissance et inégalités sociales
    7709 mots | 31 pages