Infidélité amoureuse

2836 mots 12 pages
------------------------------------------------- http://www.espace-sciences.org/jsp/fiche_article.jsp?STNAV=&RUBNAV=&CODE=1159450206367&LANGUE=0&RH=MAGAZINE Les étranges propriétés des cristaux liquides
Les montres et les écrans d'ordinateurs ou de téléviseurs en sont remplis et le sigle LCD (de l'anglais Liquid Crystal Display) vous est familier. Et pourtant, l'affichage n'est pas la seule utilisation des cristaux liquides.

Il existe toutes sortes de cristaux liquides dans les tissus vivants.
Ici, des cristaux liquides formés par l'ADN, de la famille des cholestériques, vus au microscope polarisant.
Associer le mot « cristal », qui fait plutôt penser à l'état solide, au mot « liquide » peut sembler ambigu et même contradictoire. Mais c'est justement cette contradiction qui fait que les cristaux liquides sont si intéressants
À la fois cristal et liquide
Ils sont constitués de molécules de formes particulières : allongées en forme de bâtonnets ou d'aiguilles, ou encore plates comme des disques ou des rubans. Dans un cristal « normal », les molécules sont empilées régulièrement et périodiquement. Leur position et leur orientation moyennes sont ordonnées et fixes. Dans un cristal liquide, l'orientation moyenne des molécules est assez bien définie : les bâtonnets sont par exemple alignés dans une même direction, mais elle peut varier en fonction des conditions (température) ou de paramètres extérieurs (champ électrique). Par contre, leur position est plus ou moins désordonnée et fluctuante. Les molécules peuvent se déplacer les unes par rapport aux autres. C'est ce désordre qui les apparente aux liquides. Pour autant, à l'état macroscopique, les cristaux liquides ne coulent généralement pas. Ils peuvent être pâteux, gélatineux ou même solides.
Dans les tissus vivants
Ces propriétés sont utilisées dans le domaine de la cosmétique (démaquillant), ou de la pharmacologie pour la solubilisation de vitamines dans un gel, par exemple. Car il

en relation

  • Dom juan, molière, i, 2
    516 mots | 3 pages
  • Commentaire de l'extrai 3
    478 mots | 2 pages
  • Manon lescaut, retrouvailles à saint sulpice.
    5940 mots | 24 pages
  • Fiche de lecture lettres portugaises
    862 mots | 4 pages
  • Mme de clève
    2386 mots | 10 pages
  • Andromaque. Résumé du livre complet
    417 mots | 2 pages
  • Couverture de cahier scolaire par g. daschner, vers 1900
    1166 mots | 5 pages
  • Lecture analytique scène d'exposition Dom Juan, Molière
    448 mots | 2 pages
  • justine
    1950 mots | 8 pages
  • Commentaire la princesse de cleves
    771 mots | 4 pages