Informations et conventions - le cadre du modèle général de pierre-yves gomez

1691 mots 7 pages
Informations et conventions - Le cadre du modèle général de Pierre-Yves Gomez

d’où viennent les règles qui régissent les acteurs économiques? Sont-elles consenties ou imposées ?
La théorie des conventions apporte une alternative au modèle contractualiste dominant pour comprendre la régulation sur les marchés et dans les entreprises. Elle renouvelle : - la notion d’information et fonde le concept de conventions - les conceptions standards pour expliquer les systèmes de règles entre les acteurs.
=> objectif : fournir de nouveaux repères aux gestionnaires.

I. – Conventions et systèmes de gouvernement: un nouveau paradigme sur l’information
L’information est l’outil commun d’analyse en économie. problème: son interprétation

1. L’information comme flux pour le modèle standard (modèle contractualiste)
C’est un flux entre des individus indépendants, centrés sur leurs intérêts. Les marchés et entreprises sont les réseaux de transfert et des techniques de contrôle (ex. la COB, le Cdg) doivent la rendre disponible pour tous.
Hyp. du modèle: les individus sont autonomes, ils peuvent interpréter les infos et savent lesquelles sont utiles.
Limites:
1) les acteurs modifient par leur interprétation et leurs intérêts l’info qu’ils transmettent Ex : une pub
2) l’information ne suffit pas toujours à l’individu pour prendre une décision.
=> Il a aussi besoin d’une info sur le futur pour que la décision qu’il prend ait le même sens dans l’avenir
3) Les individus sont construits par l’information qu’ils manipulent, pour être considérés comme des experts.
Ex : le conseiller financier interprète et construit l’info qu’il reçoit pour la vendre en tant qu’expert.

2. L’information comme écran pour le modèle conventionnaliste
=> Il n’y a pas d’interprétation universelle de l’information : c’est le « bain social » ou se trouvent les acteurs qui procure le système de règles permettant d’interpréter l’information qu’ils manipulent et donc leurs

en relation

  • Distance et proximite
    5735 mots | 23 pages
  • Contexte de la théorie d'agence
    4593 mots | 19 pages
  • Banque mondiale
    14245 mots | 57 pages
  • bensoussan
    6080 mots | 25 pages
  • Droit
    2739 mots | 11 pages
  • Singularités et intersubjectivité en entrepreneuriat
    64423 mots | 258 pages
  • Théorie des réseaux social
    8244 mots | 33 pages
  • Rémunérations des dirigeants et performances
    126409 mots | 506 pages
  • Les theories economiques
    29471 mots | 118 pages
  • Cours GRH
    22393 mots | 90 pages