Initiation à la sociologie

Pages: 30 (7396 mots) Publié le: 23 mars 2011
Partie 1 : Une initiation à la sociologie

1. l’objet d’étude de la sociologie

Les sociologues ont donné de la société moderne une représentation relativement « cohérente » au sens où il s’agissait d’un corps social constitué, susceptible d’être appréhendé dans sa totalité, les phénomènes sociaux abordés n’étant alors que l’expression particulière des tendances générales affectant lesinstitutions.
On peut dire que la sociologie est l’héritière d’une histoire sociale dans laquelle une forte tension entre le collectif et l’individuel a généré des débats et des controverses, notamment autour d’une possible émancipation de l’individu par rapport au poids de la tradition mais aussi de son inscription dans un nouvel ordre socioéconomique marqué par l’essor du libéralisme.
2. Unescience née des révolutions politique et industrielle et le souci de « quantifier » le social

Suite à la Révolution française, une nouvelle classe politique (libéraux) va remplacer les trois ordres de l’Ancien Régime qu’étaient la Noblesse, le Clergé et le Tiers Etat, ce qui affecte du même coup les liens historiques entre le pouvoir, la richesse et le statut, trois éléments que Max Weber poseraau fondement des classes sociales. Entre l’appel nostalgique à un retour à l’Ancien Régime et la défense d’une société plus égalitaire et plus juste, les sociologues classiques tenteront de trouver des explications à la crise que traversait l’Europe.
La « question sociale » devenait aussi bien politique qu’économique.

3. Le statut de l’individu dans la société moderne

Pourtant, l’une desquestions centrales auxquelles la sociologie s’est affrontée dès sa naissance et jusqu’à aujourd’hui est celle de la relation – arbitrairement séparée mais tenant largement à une conception philosophique dont sont nées la psychologie et la sociologie, deux disciplines revendiquant respectivement l’étude de l’individu et l’étude de la société – entre l’individu et la société. A l’heure de ladifférenciation sociale, de l’autonomie des sphères de socialisation – et donc des domaines d’existence –, la question des modalités dont s’effectue ce qui « lie » l’individu au collectif s’est posée avec force. Mais l’on peut relever que ce qui rapproche les sociologues classiques, malgré leurs différences – on opposera les approches holistes aux approches dites de « l’individualisme méthodologique », surfond d’orientations épistémologiques divergentes, c’est le primat accordé au collectif sur l’individuel.

4. La nécessité d’une démarche d’objectivation scientifique

La pluralité des paradigmes sociologiques n’empêche pas une attention particulière à la recherche de la « preuve », qu’elle repose sur des indicateurs statistiques ou sur des données qualitatives dont l’interprétation doit êtreconvaincante. Ce faisant, la sociologie tente non seulement de problématiser des questions sociales, mais aussi de mettre en relation des phénomènes afin d’en expliquer ou interpréter les enjeux. Ainsi, l’étude classique sur le suicide a permis à E. Durkheim de faire une démonstration sur le lien qui existe entre les caractéristiques familiales des individus, les événements politiques ouéconomiques et les variations affectant le nombre de morts volontaires. Ce faisant, le raisonnement sociologique s’éloigne des préjugés et des présupposés du sens commun qui ont tendance à expliquer les comportements par la « nature » humaine. Pourtant, face aux risques induits par la familiarité du sociologue avec son objet, les réponses des sociologues classiques vont diverger : l’option objectiviste,incarnée par Durkheim, se focalisera sur la nécessité de mettre à distance le monde social pour mieux le saisir scientifiquement, ce qui passe par la neutralisation de tout regard subjectif ou intuitif ; l’option compréhensive de Max Weber arguera, à l’inverse, de l’importance de cette subjectivité pour saisir « de l’intérieur » le sens de la réalité ou du phénomène social étudié.

5. Emile...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • initiation a la sociologie
  • Initiation a la sociologie
  • INITIATION A LA SOCIOLOGIE
  • Initiation à la sociologie
  • Note de cours initiation à la sociologie (l.laperle)
  • Initiation à la conception d'une monographie en sociologie ou en anthropologie
  • La sociologie de a à z
  • Initiation à la psycologie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !