Institution politique comparées

Pages: 11 (2545 mots) Publié le: 16 novembre 2011
Galdin IPC, Séance 8
Anaïs Premier semestre, année 2011/2012

Le président de la République sous la Vème républiqueDe gaulle avait dit de la Vème république dans sa conférence de presse du 31 janvier 1964 : « Sans doute, d’autres circonstances et d’autres hommes donneront-ils plus tard à son application un tour, un style, plus ou moins différent ». Même si le pèrefondateur de la Vème république avait une certaine conception de la fonction présidentielle, il prévoyait donc une évolution possible du rôle et des fonctions du président selon sa personnalité, sa popularité, ou la conjoncture politique. Cela amène à s’intéresser sur ce qu’est et a été le président de la République sous la Vème République.
Le président de la république esttraditionnellement le chef de l’Etat, et un des possesseurs du pouvoir exécutif. Les deux républiques précédentes se sont révélées être des régimes fragiles qui n’accordaient qu’un rôle marginal au président, qui bénéficiait d’une légitimité très faible et possédait des pouvoirs plus formels qu’efficient. Mais la déroute de la IVème république aura permis d’affirmer un exécutif rénové sous la Vème. La France esten attente de l’homme providentiel : la hiérarchie traditionnelle entre les pouvoirs constitués est renversée au profit de cet exécutif qui avait été oublié sous le régime d’assemblée. Le 4septembre 1958, les Français adoptent par référendum la nouvelle constitution du général de Gaulle : la Vème république doit mettre fin à l’instabilité ministérielle grâce à une rationalisation du régime. Maiscelle-ci a connu de nombreuses évolutions depuis 1958, et notamment des modes de fonctionnement très diversifiés voir contrastés, bien que le régime n’ai pas fondamentalement changé de nature. En ce qui concerne notamment la fonction présidentielle, l’article 5 la définie assez vaguement, ce qui permet d’en donner différentes interprétations : la pratique va ainsi jouer un rôle important. Maisjustement, aujourd’hui, l’évolution du régime fait que nombreux sont ceux qui confondent le régime parlementaire moniste français avec un régime présidentiel. M. Duverger parle ainsi de « régime semi-présidentiel », et Guy Carcassonne, dans une interview au Monde le 22 juillet 2008, définit quant à lui ce régime comme un « régime parlementaire à direction présidentielle ». Il existe en effet uneambiguïté quant au rôle du chef de l’Etat : Nicolas Sarkozy, en affirmant : « Je serais un président qui gouverne » se définit comme un véritable gouvernant. Mais la constitution de 1958 définit cependant le président comme un arbitre, tel que l’avait annoncé De Gaulle le 16 juin 1946 à Bayeux. L’importance des pouvoirs détenus par le Président de la Vème république fait-elle alors réellement de luiun président qui gouverne? A travers la notion de président de la République, ne sera pas pris en compte le président intérimaire prévu par la constitution, l’intérim n’étant destiné qu’à assurer une gestion de l’Etat provisoire : c’est la réelle fonction présidentielle qui est ici intéressante, à travers ses évolutions. Le président est en effet devenu un réel acteur de la vie politique etinstitutionnelle, et la pratique présidentialiste qui prévaut depuis le début de la Vème république cohabite difficilement avec son rôle d’arbitre impartial, en fait largement dépassé.
Les enjeux sont à la fois théoriques -en ce qu’ils concernent la distance pouvant être prise entre un texte constitutionnel et la pratique réelle,- juridiques, de par l’évolution constitutionnelle...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Institutions politiques comparées
  • Institutions politiques comparees
  • Institutions Politiques Comparées
  • Politiques comparées
  • Politiques comparées
  • Politique comparée
  • Politique comparée
  • Politique comparée l

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !