Intépetation du chapitre d'ulysse chez le cylope

Pages: 9 (2004 mots) Publié le: 22 février 2011
Interprétation du chapitre d’Ulysse chez le cyclope.

a) Que représente le cyclope ?

Le récit comporte une dimension étymologique. En effet, si cyclope veut dire « œil rond » en grec, il s’agit d’une représentation mythifiée de la force des volcans d’où la comparaison de la tête des cyclopes avec « le sommet boisé d’une haute montagne », leur habitat au sommet d’une montagne, et le faitqu’ils jettent des pierres. Dans toutes les mythologies, les volcans sont d’ailleurs considérés comme des lieux de passage mystérieux et particulièrement imposants vers le monde surnaturel. Les cyclopes sont dits proches des dieux et en particulier de Poséidon dont Polyphème est le descendant. C’est ainsi Poséidon que Polyphème, rendu aveugle, invoque à la fin du chant IX, et qui exhaussera son vœu. Lepersonnage est en lui-même un personnage de conte de par sa grandeur, son aspect rustre et primitif, son mode de vie et sa faim cannibale. Ce mythe semble de plus avoir une signification morale : c’est en tout cas la lecture qu’en propose Héraclite, philosophe grec du VI ° av. J-C, dans les Allégories d’Homère, puisqu’il voit dans le personnage de Polyphème le portrait de l’emportement sauvage, dela bestialité et de l’ignorance : Polyphème, qui n’a écouté que son ventre et manger les compagnons d’Ulysse en dépit des supplications de ce dernier, se moque ainsi des dieux et de l’hospitalité et est puni par la ruse d’Ulysse.

Dans cet épisode, Ulysse rappelle que la terre des cyclopes pourvoit toute seule aux besoins de ceux-ci : «  ils ont dans les immortels tant de confiance, qu’ils nefont de leurs mains ni plants ni labourage » (IX). De plus il n’y a pas d’organisation sociale ou religieuse hiérarchisée : « chez eux, pas d’assemblée qui juge ni délibère »…. Mais ce ne sont pas des barbares, puisqu’ils parlent grec. Dans sa caverne, chacun dicte sa loi à ses enfants et épouses ; ce qui n’exclut pas les rapports d’entraide : quand Polyphème, après avoir été aveuglé, hurle dedouleur, les autres cyclopes s’empressent d’accourir pour proposer leur aide. Cependant, Polyphème est un des rares cyclopes à vivre seul.

Hésiode, poète grec du VIII av J-C, avait dit que « l’enfant cyclope, pendant 100 ans grandissait aux cotés de sa digne mère. Et quand, croissant avec l’âge, il atteignait le terme qui marquait l’entrée dans l’adolescence, il vivait peu de temps ». Cela veutdire que le cyclope ne dépasse jamais le statut d’adolescent et dépit de sa force physique. Il a la démesure et le besoin de satisfaire les besoins immédiats de l’adolescent qui n’a pas encore acquis pondération et maîtrise de soi. Preuve en est de la façon dont il absorbe le vin présenté par Ulysse : «  trois fois je lui apporte l’outre, trois fois, comme un fol, il l’avala d’un trait ». Il estassez difficile de parler de cruauté à son propos, quoiqu’il fasse montre d’un humour noir assez déplaisant lorsqu’il promet à Ulysse, en échange de la connaissance de son nom, de lui faire le don de le manger en dernier. Mais il ne se signale par nul gout de faire souffrir gratuitement. Sa férocité provient d’un égocentrisme que rien ne peut tempérer et de la fierté qu’il tire de sa forcemusculaire. En clair, le cyclope n’est rien d’autre qu’un grand enfant.

Les cyclopes représentent l’exact opposé de l’humanité : Polyphème refuse le devoir d’hospitalité et défit ainsi Zeus l’hospitalier. Il va même jusqu'à offrir à Ulysse, le droit de mourir en dernier après avoir vu dévorer tous ses compagnons ! L’arrivée au pays des cyclopes s’annonçait de fait sous les pires hospices : considérantla nature autour de lui, Ulysse note que les cyclopes ne connaissent ni l’agriculture, ni la navigation, ni l’ordre social de la civilisation. Ils vivent chacun pour soi, séparés les uns des autres, entourés de jachères. Leur habitat même laisse supposer qu’ils sont des êtres primitifs : ils vivent dans des grottes au sommet des montagnes. Enfin, leur aspect monstrueux les oppose également à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Chant v à viii: arrivée d'ulysse chez les phéaciens
  • Du coté de chez swann, marcel proust chapitre ii
  • Le mythe d'ulysse
  • Portait d'ulysse
  • Les compagnons d'Ulysse
  • L odyssée d'ulysse
  • Compagnons d'ulysse
  • Retour d'ulysse

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !