Introduction à la poésie baudelairienne

846 mots 4 pages
Introduction à la poésie Baudelairienne

I. Baudelaire et les Fleurs du mal

1. Baudelaire le décadent

L'idée de « décadence » apparaît dès le Second Empire, où l'on parle de « déclin ». L'humiliation de la défaite de 1871 et la Commune sont présentés, par de nombreux écrivains et artistes des années 1840-1870 comme la fin d'un monde. Marqué dès 1884 par la parution du Crépuscule des Dieux d'Élémir Bourges et de À rebours de Joris-Karl Huysmans, le mouvement décadent se définit par sa « désespérance teintée d'humour et volontiers provocatrice ». Baudelaire est considéré comme le principal représentant de ce mouvement.

2. Baudelaire le maudit

Il appartient également à la génération des poètes maudits. Cette expression vient du titre d’un livre de Verlaine. Il y rend hommage à ses amis poètes : Tristan Corbière, Arthur Rimbaud, Stéphane Mallarmé, Marceline Desbordes-Valmore, Villiers de l'Isle-Adam et Pauvre Lelian (anagramme de Paul Verlaine).

La notion romantique de malédiction du poète apparaît déjà en 1832 dans l'ouvrage d'Alfred de Vigny, Stello qui expose le problème des rapports entre poètes et société : « (...) du jour où il sut lire il fut Poète, et dès lors il appartint à la race toujours maudite par les puissances de la terre... ». Figure tragique poussée à l'extrême, versant à l'occasion dans la démence, l'image du poète maudit constitue, en quelque sorte, le sommet indépassable de la pensée romantique.

L'expression « poète maudit » peut aujourd'hui qualifier d'autres auteurs que les amis de Verlaine . Elle désigne en général un poète qui, incompris dès sa jeunesse, rejette les valeurs de la société, se conduit de manière provocante, dangereuse, asociale ou autodestructrice (en particulier avec la consommation d'alcool et de drogues), rédige des textes d'une lecture difficile et, en général, meurt avant que son génie ne soit reconnu à sa juste valeur.

3. Baudelaire le symboliste

Le symbolisme est un mouvement littéraire et

en relation

  • La dualité dans Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire
    3620 mots | 15 pages
  • memoir
    15194 mots | 61 pages
  • Docs litterature
    51383 mots | 206 pages
  • poésie
    2175 mots | 9 pages
  • Spleen baudelairien
    2577 mots | 11 pages
  • Lecture analytiques Poésies
    3449 mots | 14 pages
  • Les fleurs du mal baudelaire receillement
    2801 mots | 12 pages
  • A une passante
    1915 mots | 8 pages
  • Jule laforgue le sanglot de la terre
    535 mots | 3 pages
  • Un hémisphere dans une chevelure sur paris de Charles Baudelaire
    1138 mots | 5 pages