Introduction La Neuro

1078 mots 5 pages
Introduction

L’enjeu actuel est de procéder au dépistage et au diagnostic étiologique des troubles cognitifs à un stade pré-démentiel.

La maladie d’Alzheimer représente :
-2/3 de toutes les démences dont les démences curables.
-3/4 des maladies neurodégénératives cérébrales.

Elle doit être différenciée d’autres maladies neurodégénératives et en particulier :
- La démence à corps de Lewy (DCL, DP).
- Les démences fronto-temporales (DFT).
- Les démences mixtes (MA à CV).
- Les démences vasculaires (DV).
- Les atrophies lobaires corticales progressives :
- Aphasie primaire progressive
- Apraxie primaire progressive
- Atrophie corticale postérieure
- L’atrophie hippocampique.

Avant de faire le diagnostic positif et étiologique d’une démence dégénérative, il faut éliminer les démences potentiellement curables.
Environ 1% des démences relèveraient d’une cause totalement curable alors que 9% d’entre elles seraient liées à une cause partiellement curable.

Les causes les plus fréquentes sont dans l’ordre :
- Neurochirurgicales : tumeur, HCA, HSDC…
- Métaboliques et toxiques
- Endocriniennes : hypothyroïdie
- Épileptique
- Inflammatoires et Infectieuses : SEP, HIV, MCJ…

Le retard diagnostic contribue évidemment à contrarier la réversibilité des troubles.
Le problème est que beaucoup de démences et plus généralement de patients présentant des troubles cognitifs variés, répondent aux critères de Maladie d’Alzheimer.
C’est pourquoi toute évolution démentielle un peu « rapide », toute atypie clinique, toute manifestation somatique associée, peuvent être autant de « drapeaux rouges » qui peuvent nous orienter vers le diagnostic d’une affection autre que neurodégénératives et dans certains cas, potentiellement curable.

Les syndromes confuso-démentiels a ne pas manquer
- Démences endocriniennes :
_ Hypothyroïdie « folie myxœdémateuse »
_ Hyperthyroïdie (rare)
_ Encéphalopathie d’Hashimoto (crises d’épilepsies partielles et/ou généralisées, mouvements anormaux, myoclonies)
-

en relation

  • NEUROMARKETING
    395 mots | 2 pages
  • Introduction aux neurosciences
    513 mots | 3 pages
  • Neuroéconomie
    403 mots | 2 pages
  • Deviances du marketing : Neuromarketing et Downsizing
    2026 mots | 9 pages
  • Programmation neuro-linguistique & analyse transactionnelle
    3690 mots | 15 pages
  • la dépression
    3097 mots | 13 pages
  • La communication
    2560 mots | 11 pages
  • Saritamarina
    2088 mots | 9 pages
  • Programmation neuro linguistique
    2338 mots | 10 pages
  • La thérapie cellulaire
    836 mots | 4 pages