Introduction sur les mémoires de la seconde guerre mondiale

501 mots 3 pages
A l’été 1940, sous l’égide du Maréchal Pétain, la France fait le choix de l’armistice, donc de la sortie ptovisoire du conflit. Mais cette sortie provisoire s’installe dans la durée et le régime de Vichy, mis en place en juillet 1940 fait le choix de la collaboration avec la puissance occupante. Ce choix, comme l’occupation du territoire national, est contesté par la Résistance, qui se développe depuis Londres, comme à l’intérieur du pays. Or, c’est au final la Résistance, qui en étant associée au combat des Alliés pour la Libération, placée sous l’autorité de de Gaulle, prend le pouvoir en 1944 et restaure la République.
Une mémoire héroïque de la France se met en place dès 1945. Elle donne une image rassurante et positive des Français pendant le conflit.
Cette représentation s'appuie sur deux groupes : les communistes et les gaullistes.
Le parti communiste se présente comme le « parti des 75 000 fusillés ».
Le PCF se considère comme le principal représentant légitime de la Résistance.
La mémoire communiste de la guerre s'appuie sur la glorification de héros communistes comme les martyrs de Châteaubriant (27 dont Guy Môquet, fusillé le 22 oct. 1944) ou Danièle Casanova (militante communiste morte à Auschwitz en 1943).
Quant aux gaullistes, ils revendiquent la primauté de l'acte de résistance, avec l'Appel du 18 juin comme événement fondateur. Le résistancialisme gaulliste nie la diversité du combat de la résistance intérieure et identifie la France à De Gaulle et à la résistance extérieure. Le général De Gaulle présente Vichy comme une parenthèse illégitime de l'histoire de France. La mémoire gaulliste de la guerre a aussi ses héros : le premier est Jean Moulin, mort le 8 juillet 1943, dans le train Paris-Berlin, après son arrestation à Caluire-et-Cuire. Le transfert de ses cendres au Panthéon en décembre 1964 marque l'apogée de la mémoire gaulliste de la guerre.
Ces deux mémoires sont concurrentes. Les gaullistes insistent sur le fait que les communistes

en relation

  • L'art comme mémoire
    1748 mots | 7 pages
  • Bac 2015 histoire
    2936 mots | 12 pages
  • Fiche De R Vision Les M Moires Des Soci T A Leur Pass
    632 mots | 3 pages
  • Histoire des Arts Nuit et brouillard
    1756 mots | 8 pages
  • memoire historien
    1104 mots | 5 pages
  • Chapitre 1 L Historien et les mémoires
    2014 mots | 9 pages
  • La raffle du Vel d'hiv
    858 mots | 4 pages
  • Bilan et mémoire de la 2ème guerre mondiale
    1154 mots | 5 pages
  • Devoir de mémoire
    709 mots | 3 pages
  • méla,cholia
    2640 mots | 11 pages