Investissement étranger et commerce extérieur

Pages: 39 (9513 mots) Publié le: 13 avril 2011
Royaume du Maroc
Ministère de l’aménagement du territoire, de l’eau et de l’environnement

Etude sur les investissements directs étrangers et
les avantages comparatifs des régions
Note méthodologique

AREA septembre 2006

Sommaire

1. Introduction et problématique
2. Etat des IDE au Maroc
3. Concepts
a. IDE
b. Attractivité des territoires
c. Avantages comparatifs4. Objectifs de l’étude
5. Méthodologie préliminaire
6. Références bibliographiques
7. Abréviations
8. Planning
9. Chronogramme
10. Moyens techniques
11. Profils des intervenants
Introduction et problématique

L’investissement direct étranger (IDE) est au centre de la problématique de développement. Il occupe désormais une place de choix dans la plupart des pays du monde du fait de laconvergence de deux préoccupations : celle des entreprises cherchant à s’internationaliser et celle des gouvernements qui cherchent à attirer de plus en plus de capitaux.

En effet, c’est surtout le cas des pays émergents qui essaient par tous les moyens, d’attirer ces capitaux, afin d’accroître leur capacité de production, de bénéficier d’un transfert de technologie et de s’assurer d’uncroisement d’intérêts et d’une insertion dans l’économie mondiale.

Dans ce contexte, la Tunisie, en optant pour l’intégration dans l’économie mondiale, se trouve confrontée à la nécessité de poser les bases d’une économie compétitive afin d’affronter ces concurrents. En effet, pour éviter l’aggravation de son déficit courant, la Tunisie est appelée à recourir d’avantage au financement extérieur etsurtout un financement non générateur de dettes : l’IDE se présente ainsi comme une alternative nécessaire plutôt qu’un choix délibéré.

L’IDE représente aujourd’hui la principale source stable et fiable de financement long terme. Contrairement à la baisse des flux de capitaux au titre d’aide publique au développement accordés aux PVD, les dernières années ont enregistré une intensification des fluxfinanciers. Ces flux sont sous la forme d’IDE, atteignant un volume global de 651 Milliards de USD en 2002 (avec un record de 1393 Milliards de USD en 2000) contre 378 Milliards de USD en 1996.

Selon le rapport sur l’investissement dans le monde en 2003, publié par la CNUCED, les entrées mondiales d’investissement direct étranger se sont établies à 651 milliards de dollars en 2002, soit àpeine la moitié du montant enregistré en 2000, et en deçà du 21% réalisé en 2001.

Les facteurs, à l’origine du repli d’IDE enregistré en 2002, sont essentiellement la faible croissance économique enregistrée dans les principales régions du monde, l’effondrement des marchés boursiers, et l’achèvement du processus de privatisation dans certains pays.

La baisse des IDE a été inégalement répartieselon les régions, les pays et les secteurs: les flux dans l’industrie manufacturière et les services ont diminué alors qu’ils ont augmenté dans l’industrie non manufacturière.

Les pays méditerranéens attirent peu d’IDE et n’ont guère profité de l’accélération de la mondialisation des années 90. La performance de la région depuis les années 90 est faible non seulement par rapport aux autresrégions, mais aussi par rapport à sa propre performance des années 80. Ce faible attrait de la région est due a L’étroitesse des marchés nationaux, l’inexistence de regroupements régionaux, les risques politiques et économiques, l’incommodité du cadre juridique et réglementaire jugé peu fertile par les investisseurs, l’administration trop tatillonnée, ainsi qu'un certain manque de transparence.Dans la plupart des pays méditerranéens, le cadre de l’investissement privé, jugé médiocre, s’est peu amélioré au cours des dernières années résultant en un bas taux d’investissement par les entreprises domestiques sur leur propre marché ainsi qu’un faible flux d’IDE, qui ne peuvent assurer seuls le financement des économies locales.

Les réformes destinées à rendre plus concurrentiel le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les investissements étrangers
  • Investissement etranger
  • Commerce extérieur
  • Le commerce extérieur en suisse :
  • Ses commerces exterieurs
  • Commerce extérieur
  • Le commerce extérieur
  • Commerce extérieur

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !