ITB question n 35

Pages: 5 (1585 mots) Publié le: 29 juin 2015
Question n°35: Expliquez et comparez charges décaissables et charges non décaissables


Introduction :

Le classement conventionnel des opérations dans le compte de résultat répartit les charges en charges d'exploitations, charges financières et charges exceptionnelles. L'analyse des charges est très utile au banquier dans le cadre de la maitrise de son risque. Il est alors essentiel dedistinguer les différents types de charges, décaissables, non-décaissables, fixes ou variables. Dans une première partie, nous distinguerons les charges décaissables et les charges non décaissables au sein du compte de résultat et du bilan. Ensuite, nous illustrerons notre propos afin de démontrer l'utilité de cette distinction. Pour terminer, nous présenterons une autre approche des charges qui consisteà identifier les charges fixes et les charges variables.


I. Distinction des charges décaissables des charges non décaissables


Dans l'approche analytique des charges, il est essentiel de distinguer les charges sui font l'objet d'un décaissement (charges décaissables) de celles qui sont calculées pour prendre en compte une dépense éventuelle à venir (charges non décaissables). Pour mieuxappréhender la distinction, il faut préciser que parmi les charges non décaissées, certaines d'entre elles sont des charges calculées par prévoyance qui n'engendreront peut-être jamais de flux de trésorerie effectifs. Cette notion a pour objet de déterminer pour chaque poste de charges, si la nature de cette charge génère une dépense, qui soit s'impute sur la trésorerie active soit augmente la trésoreriepassive.

■ Les charges décaissables

Les charges décaissables sont celles qui génèrent un flux de trésorerie effectif, ou décaissement, en direction des divers partenaires de l’entreprise. Le décaissement peut avoir été effectué immédiatement ou à échéance, selon la nature de la charge ou les délais de paiement obtenus.
Parmi ces charges, citons :

les décaissements en direction des fournisseurs :matières premières, marchandises, petites fournitures
les décaissements en direction des salariés
les décaissements en direction de l’administration fiscale : impôts, taxes
les décaissements en direction des sous-traitants
les décaissements en direction des partenaires financiers : commissions bancaires, charges financières, dividendes…



On parle de charges décaissables lorsque celles-ci sontprises en compte dans le calcul du résultat mais qu’elles n’ont pas encore généré de dépenses effectives. Les charges décaissables, non décaissées à la clôture de l’exercice, peuvent être identifiées dans les postes du passif, dettes fournisseurs, dettes fiscales et sociales.
Elles procurent à l’entreprise, pour un laps de temps, une source d’autofinancement. Toutefois, le niveau des chargesdécaissables non décaissées, ou, autrement dit, dettes d’exploitation, mérite une attention particulière, notamment celui des dettes fiscales et sociales.

■ Les charges non décaissables

Les charges non décaissables, également appelées charges calculées, sont celles qui ne donnent lieu à aucun flux de trésorerie effectif, ou décaissement. Leur calcul traduit la nécessité de prendre en compte unecharge future potentielle du fait du renouvellement d’immobilisations usées ou obsolètes : ce sont les dotations aux amortissements.

D’autres charges sont également calculées pour prévoir la couverture d’une charge potentielle consécutive à un risque d’ores et déjà identifié : ce sont les dotations aux provisions.
La probabilité de décaissement de ces charges est prise en compte dans la fixation duprix de commercialisation des produits fabriqués par l’entreprise et/ou des marchandises et services vendus.

La trésorerie ainsi générée laisse à la disposition de l’entreprise une sorte d’épargne de précaution constituant une « marge de manœuvre » dans la perspective du financement de projets à moyen et long terme. Les charges non décaissables que sont les dotations aux amortissements et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Question 35
  • Questions ITB
  • Question itb
  • ITB question n 26
  • question 44 itb 2013
  • Question n°54
  • Question 60 ITB 2013
  • Question oral itb 2011

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !