Jean de la bruyère

805 mots 4 pages
Moraliste français, auteur des Caractères.
La vie de La Bruyère
Né à Paris le 17 août 1645, Jean de La Bruyère était de famille bourgeoise. Il fréquenta le collège des Oratoriens, puis fit des études de droit à Orléans. Devenu avocat, il acheta une charge de trésorier des Finances (1673) puis mena à Paris une vie modeste et simple. En 1684, grâce à Bossuet, il fut nommé précepteur du duc de Bourbon, petit-fils du Grand Condé, et, à partir de 1686, il en devint le secrétaire. Ce sont ces charges qui lui procurèrent l'occasion d'observer les mœurs de la cour.
De ses observations, il tira les Caractères de Théophraste traduits du grec, avec les caractères ou les mœurs de ce siècle. Publiée en 1688, cette œuvre connut un vif succès. Lors de la querelle des Anciens et des Modernes, La Bruyère prit parti pour les Anciens, défenseurs des valeurs de l'Antiquité et du classicisme. Il s'attira d'ailleurs l'hostilité des Modernes par certaines des remarques acerbes figurant dans les Caractères. Son élection à l'Académie française (1693), après deux échecs, fut un triomphe pour les Anciens; dans son discours de réception, il brava à la fois les Modernes et les défenseurs de Corneille, en réservant ses louanges à La Fontaine, Bossuet, Boileau et Racine, qui sont tous des Anciens.
La Bruyère mourut subitement le 11 mai 1696, à Versailles, d'une attaque d'apoplexie.
Les Caractères
Les Caractères se présentent comme un recueil de maximes et de portraits, destinés à dépeindre les mœurs de l'époque.
En son temps, La Bruyère pensait donner de l'importance à son œuvre en la présentant comme inspirée par Théophraste, mais à nos yeux elle surpasse celle de son modèle.
L'art de La Bruyère est classique par excellence!; il exposa, après Montaigne, Pascal et La Fontaine, la doctrine de l'«imitation créatrice», où «tout est dit, et l'on vient trop tard depuis plus de sept mille ans qu'il y a des hommes, et qui pensent». Il esquissa aussi, dès le premier chapitre, l'essentiel de la

en relation

  • La bruyère, jean de la bruyère
    1530 mots | 7 pages
  • Jean de la bruyère
    398 mots | 2 pages
  • Jean de la bruyere
    1043 mots | 5 pages
  • Jean de la bruyère
    631 mots | 3 pages
  • Jean de la bruyère
    417 mots | 2 pages
  • Jean de la Bruyère
    302 mots | 2 pages
  • Les caractères, jean de la bruyère, jean de la bruyère
    1397 mots | 6 pages
  • Les caractères de jean de la bruyère et jean de la bruyère
    569 mots | 3 pages
  • Jean de la bruyère
    302 mots | 2 pages
  • Jean de La Bruyère
    492 mots | 2 pages