jhhg

539 mots 3 pages
Le glissement sémantique entre le « tissu » et le « texte » se retrouve en français dans des expressions comme « tramedu récit » ou « intrigue cousue de fil blanc ».

Nom commun

SingulierPlurieltextetextes/tɛkst/texte /tɛkst/ masculinSuite ordonnée de mots écrits.Propres termes d’un auteur ; teneur exacte d’un acte, d’une loi, etc.Sa première préoccupation ce fut de collationner tous les manuscrits du Talmud qu'il put se procurer, afin de s'assurer d'un texte correct. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)Le lecteur lui-même sera tenu dans l'incertitude, sachant de moins en moins au fur et à mesure qu’il avance dans letexte, si les événements qu'on lui rapporte sont réels ou illusoires, […]. — (Bulletin de psychologie, vol.31, n°332 à 337, p.668, 1977)Cette norme européenne devra recevoir le statut de norme nationale soit par publication d'un texte identique, soit par entérinement au plus tard en décembre 1999, […]. — (Norme européenne EN 933-1, août 1997)Le texte de Platon.Traduction imprimée avec le texte en regard.L’avocat a rapporté le texte de cette loi.Se reporter au texte.Citer un texte.Commenter un texte.C’est le texte formel.Le texte n’est pas clair.Cette glose est plus obscure que le texte.La critique des textes.Restituer un texte, rétablir l’ordre, les mots ou la ponctuation dont n suppose que l’auteur s’est servi.(Religion) Passage de la bible qu’un prédicateur prend pour sujet de son sermon.Le texte d’un sermon.Il a bien choisi, bien développé son texte. Du latin textus (« tissu », « trame (du récit) », « texte »), participe passé du verbe texere (« tisser », « tramer »).Le glissement sémantique entre le « tissu » et le « texte » se retrouve en français dans des expressions comme « tramedu récit » ou « intrigue cousue de fil blanc ».

Nom commun

SingulierPlurieltextetextes/tɛkst/texte /tɛkst/ masculinSuite ordonnée de mots écrits.Propres termes d’un auteur ; teneur exacte d’un acte, d’une loi,

en relation