jlhik

Pages: 4 (827 mots) Publié le: 5 janvier 2015
Le football est-il soluble dans l'économie, et inversement? A la faveur du Mondial, la question agite économistes et analystes financiers, qui examinent les liens entre le football, l'économie et laBourse. Tous soulignent que l'exercice est en bonne partie sérieux, car l'impact psychologique d'un succès ou d'une défaite sur un pays est démontré, mais, comme le reconnaissent les experts de labanque Goldman Sachs, il s'agit aussi de "s'amuser un peu".

La première question qui vient à l'esprit de ces spécialistes est de savoir si le résultat des matches du Mondial peut avoir un impact surla vie économique. Première certitude, l'Allemagne va tirer parti de cette Coupe du monde, puisqu'elle l'organise. Un élément qui est renforcé par les performances de l'équipe allemande. D'où un élannational qui se traduit dans les indices de confiance des Allemands, à l'image de l'indice Ifo, qui mesure le moral des entrepreneurs allemands, et a atteint en juin son plus haut niveau depuis février1991, période de boom qui a suivi la réunification allemande. Même s'il faut reconnaître que la politique de taux des Etats-Unis, l'euro fort et les bonnes statistiques industrielles sont pourbeaucoup dans l'embellie sur la Bourse de Francfort, peut-être plus que les buts marqués par l'Allemand Miroslav Klose.

Pour ce qui est de l'ensemble des pays participants, dont la France, les analystesde la banque néerlandaise ABN-AMRO soulignent, dans une étude baptisée "Soccernomics 2006", que "sans être à ce point puissants qu'ils puissent transformer une récession en boom économique, les effetsmacroéconomiques et boursiers d'une victoire en finale de Coupe du monde ne doivent pas être sous-estimés". Et de noter que, de 1970 à 2002, le pays vainqueur a enregistré en moyenne un surplus decroissance de 0,7%, tandis que le finaliste voyait sa croissance rognée de 0,3% par rapport au taux de l'année précédente. Mais là encore cette observation souffre de deux exceptions, en 1974 et 1978,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !