john hearthfield

729 mots 3 pages
Helmut Herzfeld, dit John Heartfield, né à Berlin-Schmargendorf le 19 juin 1891, mort à Berlin le 26 avril 1968 est un artiste allemand. Il fut, avec George Grosz, l'un des premiers à utiliser la technique du photomontage et, proche de Dada, membre du Parti communiste d'Allemagne (dès 1919), et, à partir de 1928, il devint selon Aragon le « prototype de l'artiste antifasciste »1. En effet, la plus grande partie de son travail est consacrée à la création d'affiches dénonçant la montée du nazisme et illustre, à partir de 1930, les couvertures du journal ouvrier Arbeiter Illustrierte Zeitung (A.I.Z.). publiera en couverture 237 photomontages. Les nazis comprennent la puissance de ses montages et lancent un faux AIZ baptisé ABZ qui publie des photomontage d'un certain Schwertwart qu'on tente de faire passer pour Heartfield.

Si le photomontage s'inscrit dans un certain nombre de problématiques esthétiques liées à Dada (notamment par rapport à l'utilisation du tract et par rapport au collage), les compositions brutales de Heartfield relèvent en premier lieu d'un rapport à la production et à la diffusion des images au sein de la société qui est politique.
D'un point de vue technique, le photomontage ne se différencie qu'a peine du simple collage et, comme lui, nécessite un savoir-faire minimal, une paire de ciseaux, un matériel photographique de base à agencer. Il s'en écarte pourtant. Avant tout, le collage, tel qu'il est pratiqué dans les cercles Dada au milieu des années 1920, a pour volonté d'exhiber clairement sa propre élaboration en tant qu'image - c'est un moyen d'expression en soi qui revient à rompre la continuité traditionnelle de l'image peinte, en insistant sur la diversité des papiers utilisés (textures, couleurs) et en rendant visibles les procédés de collage (ligne de coupe, ruptures, déchirures, espaces vides). À l'inverse, le processus du photomontage - qui n'a pourtant aucune prétention réaliste - efface ces procédés au profit d'une nouvelle

en relation

  • Epreuve histoire des arts
    1600 mots | 7 pages
  • L'art nazi dans l'art moderne
    456 mots | 2 pages
  • Histoire des arts : john heartfield, adolf le surhomme
    1078 mots | 5 pages