JS Mill le bonheur digne de l'homme

1953 mots 8 pages
Explication de texte, John Stuart MILL,
L'utilitarisme
1
Introduction
lien texte au programme thèse du texte
Plan du texte annonce de la discussion du problème soulevé par le texte
1ère partie
On connaît l'histoire de Faust qui a passé un pacte avec le diable pour obtenir la science universelle. Mais connaît-on quelqu'un qui, pour son bonheur et la satisfaction de ses désirs , paierait le prix de son savoir et de sa conscience ? Personne, dit JS MILL dans ce texte extrait de
L'Utilitarisme
. Plus généralement ce texte invite à réfléchir au problème que pose le rapport entre d'une part l'idéal du bonheur partagé par tous, et d'autre part les idéaux intellectuels et moraux recherchés par quelques-uns.
L'intelligence, la connaissance et la conscience morale sont-elles des obstacles à l'atteinte du bonheur ? On peut le penser. Mais même si l'on en est persuadé, MILL affirme dans un premier temps que personne ne renoncera volontairement à ses qualités intellectuelles et à ses vertus morales pour une plus grande satisfaction.
Pour quelles raisons l'hypothèse de ce renoncement est-elle imaginée ? MILL répond à cette question dans un second temps en explicitant le problème induit précédemment : d'un côté le bonheur est l'idéal de l'humanité, mais d'un autre côté cet idéal semble d'autant plus inaccessible que les êtres humains poursuivent un idéal de la raison.
Mais alors, les êtres humains ne font-ils pas le choix d'un idéal de raison en sacrifiant l'autre ?
Non, répond enfin l'auteur. S'ils renonçaient à leur raison, alors là, oui, ils sacrifieraient leur bonheur à la satisfaction.
La thèse de John Stuart MILL selon laquelle ce qui rend la recherche du bonheur plus difficile est paradoxalement essentiel à cette recherche, pose le problème de savoir à quelles conditions un bonheur commun est possible, faut-il pour cela que l'humanité acquière ce qui la rend digne d'elle- même : intelligence, savoir et moralité ?
1. Le spectacle

en relation

  • L'utilitarisme de mill
    2148 mots | 9 pages
  • L’ethique des affaires
    8874 mots | 36 pages
  • Cours éthique
    9308 mots | 38 pages
  • Histoire de la pensée économique et sociale
    25633 mots | 103 pages
  • Histoire de la pensée economique
    20022 mots | 81 pages
  • Histoire de la pensé économique
    26980 mots | 108 pages
  • John gray
    82411 mots | 330 pages
  • John Gray Les hommes viennent de mars le
    98293 mots | 394 pages