Justice

1673 mots 7 pages
On a tendance à confondre le droit et la justice. En latin, il n'existe en effet qu'un mot pour désigner ces deux réalités (jus, « ce qui est droit ou juste »). Toutefois, elles ne sont pas de même nature : le droit (au sens de positif) est un système de règles instituées par les hommes tandis que la justice est un principe moral universel. En fait, le droit serait l'application positive de la justice à la société.

Si le droit a la volonté d'appliquer la justice universelle et éternelle, cela signifie-t-il que le droit est juste ? N'existe-t-il pas une incompatibilité entre la relativité et l'imperfection du droit et l'idéal de justice ? Cela implique-t-il que le droit est vain et qu'il faut l'abandonner ?

Certes, le droit a l'ambition d'appliquer la justice universelle et éternelle. Toutefois, nous verrons qu'il existe toujours un décalage entre le droit, une création humaine imparfaite et relative, et la justice, un principe universel et idéal. Finalement, même si le droit n'est pas juste, il semble être une justice par défaut qui permet au moins de s'en approcher et de maintenir un ordre.
ILe droit a la volonté d'appliquer la justice universelle et éternelle dans la société
AL'application d'une justice universelle

La justice, avant d'être une institution d'État, est surtout une vertu morale universelle, un idéal de société reposant sur les principes d'équité et de légitimité.

Le droit (au sens de droit positif), qui renvoie aux systèmes de lois instituées par les hommes dans les sociétés, veut en être l'application positive. Il a donc l'ambition de renverser l'injustice naturelle caractérisée par la loi du plus fort (comme le souligne Hobbes dans sa vision de l'état de nature) afin d'instaurer la justice parmi les hommes. Le droit réprime donc les forts et protège les faibles.

BL'État de droit

Ainsi, la fondation de l'État civil marque la volonté de faire régner la justice par l'affirmation du droit. On peut évoquer ici le contrat

en relation

  • La justice
    1391 mots | 6 pages
  • Justice
    979 mots | 4 pages
  • Justice
    959 mots | 4 pages
  • La justice
    614 mots | 3 pages
  • La justice
    1583 mots | 7 pages
  • La justice
    2640 mots | 11 pages
  • Justice
    1409 mots | 6 pages
  • La justice
    1921 mots | 8 pages
  • Justice
    356 mots | 2 pages
  • La justice
    16501 mots | 67 pages