L1 SVE RENNES (ETHOLOGIE)

Pages: 8 (1821 mots) Publié le: 11 septembre 2014
CM SNER 18.12.11

L’homosexualité humaine


3 hypothèses :
- liée à un déterminisme génétique
- liée à des modifications hormonales
- liée à des origines éthogénétiques

1) Homosexualité et déterminisme génétique

Chez le rat, existence de gènes prédisposant à l’homosexualité.

 on a isolé des souches homosexuelles.

Chez l’homme, on observe que l’homosexualité est plusfréquente chez les vrais jumeaux quand l’un d’entre eux est homosexuel.
Des chercheurs ont affirmé avoir identifié un gène qui pourrait être impliqué dans le déterminisme de l’homosexualité, le gène « GAY » pour le New York Time, 1991.
Le gène serait situé d’près ces chercheurs sur la région Xq28 du chromosome X.

 Même si des facteurs génétiques étaient impliqués, cela ne signifie pas undéterminisme génétique, mais une éventuelle prédisposition.

Ou plutôt des effets indirects (codages psychologiques) qui augmentent la probabilité de devenir homosexuel.

2) Homosexualité et modifications hormonales

Dans la mesure où la testostérone est importante pour la libido, on peut penser que l’homosexualité pourrait être liée à une perturbation hormonale.

 déficit en testostérone pour lesmâles

 excès de testostérone pour les femelles.

Sur 27 travaux réalisés en 1987 : 3 travaux seulement montrent une baisse hormonale chez les hommes. Mais c’était des consommateurs de marijuana.

Les traitements hormonaux de l’homosexualité ont toujours été un échec.
Des injections de testostérone à des hommes homosexuels renforcent leur orientation.
 c’est logique puisque latestostérone joue un rôle important dans la libido.

Donc pas de relation claire entre hormone sexuelle et orientation sexuelle.


3) Homosexualité et origine éthogénétique ?

L’une des découvertes les plus intéressantes de ces dernières années est que la testostérone masculinise le cerveau, donc oriente, en plus des caractères physiques, le comportement sexuel des animaux.
Ainsi l’hypothalamusest différent selon le sexe, avec le noyau préoptique médian plus développé chez le mâle.
 2 méthodes d’approche : le déterminisme biologique et l’influence éducationnelle.

Déterminisme biologique

 travaux de Dorner (1983)

=> des rates stressées pendant la gestation donnent naissance à des jeunes mâles très émotifs.
=> ceux-ci, castrés à l’âge adulte, présentent des comportementshomosexuels après infection d’hormone sexuelle.

La femelle rate construit un nid qui protège les jeunes de la naissance jusqu’au sevrage.
Le jeune est immature : ses yeux et ses oreilles sont soudés, il ne marche pas, ne présente pas de thermorégulation ni d’excrétion par lui-même. Le développement du système nerveux n’est pas achevé à la naissance, il s’achève au sevrage. Le dimorphisme sexuelau niveau de l’hypothalamus n’est donc pas encore achevé.

 altricial, nidicol

Le cerveau d’une mère mammifère (primate humain inclus) est préparé par les hormones de la gestation en vue de lui permettre de manifester les sentiments maternels qui assureront les soins au nouveau-né.
Ces hormones (oestrogènes, ocytocine) induisent une cascade de changement dans le cerveau :
Ces hormonesagissent au niveau de l’hypothalamus et du système limbique (centre de la mémoire).
Ces hormones :
réduisent les réactions de stress,
suscitent un comportement maternel
préparent les circuits neuroendocrines qui commandent le processus de la naissance
assurent la montée du lait et l’allaitement.

L’ocytocine augmentée par la stimulation du col de l’utérin, du vagin, du sein pendantl’accouchement.
Elle est diminuée par la prise d’éthanol, ce qui explique que l’alcool ait pu être utilisé autrefois comme homolytique en cas de menace d’accouchement prématuré.

L’ocytocine réduit la pression sanguine et les taux de cortisol, augmente la tolérance à la douleur et diminue l’anxiété du 1er contact avec le nouveau-né.
L’ocytocine  fonction anti-stress.

Elle encourage ainsi le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • ethologie
  • Ethologie
  • Ethologie
  • Ethologie
  • Rennes
  • Rennes
  • Historique ethologie
  • Comportementaliste et ethologie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !