La belgique en crise

1615 mots 7 pages
La naissance de l'Etat belge

Dès le XVIe siècle les Pays-Bas du Sud catholiques (l'actuelle Belgique à peu près) se distinguèrent des Pays-Bas du Nord calvinistes. Ces derniers firent sécession en 1581. Ils ne reconnaissaient plus le très catholique roi d'Espagne Philippe II comme leur souverain. La partie sud fut administrée successivement par les Espagnols ; puis les Autrichiens.
Jusqu'à la création de la Belgique, les Pays-Bas du Sud furent convoités par de nombreux conquérants français et furent le théâtre de plusieurs batailles.

Pendant la Révolution française, les Pays-Bas du Sud intégrèrent la France.
En 1815, la Belgique passe sous la direction du monarque hollandais, Guillaume Ier. Le Royaume de Belgique fut instauré après la révolution belge de 1830 qui chassa les Néerlandais. Il fallut trouver un roi. Un Allemand, duc de Saxe-Cobourg fut finalement choisi ; Léopold Ier devint le premier roi des Belges.
La Belgique fut ensuite occupée par l'Allemagne pendant les Première et Seconde Guerres mondiales bien qu'elle ait fait valoir sa neutralité.
Elle est l'un des pays fondateurs de l'Union européenne. Le siège de cette dernière se trouve à Bruxelles, la capitale.

La Nation belge

LA COMMUNAUTE FLAMANDE

La Belgique compte plusieurs communautés constitutionnelles, notamment la Communauté flamande (La région flamande était, historiquement, bilingue francais-néelandais, plus de 6mio de Flamands en Belgique.)

La plupart des habitants de la région flamande et de la région de Bruxelles (capitale) sont néerlandophones, mais ils représentent une minorité de la population bruxelloise (10 à 15% dans la région de Bruxelles-capitale).

Les Flamands ont pris certaines décisions, comme par exemple établir leur capitale et leurs institutions principales à Bruxelles alors qu’ils ne représentent que 1,5 à 2 % des habitants de Bruxelles,-qui ont fortement irrité les francophones. Ces choix ont été motivés par le souci de souligner l’unité de la

en relation

  • Arthur
    7415 mots | 30 pages
  • Belgique
    2604 mots | 11 pages
  • Institutions belges
    3350 mots | 14 pages
  • Belgique separation
    2553 mots | 11 pages
  • L'économie actuelle
    998 mots | 4 pages
  • Les etats autonomiques
    869 mots | 4 pages
  • Austérité
    3554 mots | 15 pages
  • Ong oxfam
    936 mots | 4 pages
  • Le chômage
    2414 mots | 10 pages
  • L'histoire de la Belgique en résumé
    1141 mots | 5 pages