La canicule de 2003

1726 mots 7 pages
La seconde partie de ce dossier sera consacrée à l’étude d’un cas spécifique. Nous étudierons la canicule de 2003 en France métropolitaine sous deux aspects. D’abord sur le plan scientifique, nous nous intéresserons aux conditions météorologiques qui ont favorisés la catastrophe puis nous développerons cet exemple sur le plan géographique. I) Etude scientifique :

1) Origine du mot :
Apparu vers 1500, le mot canicule vient de l'italien « canicula », qui signifie petite chienne (du latin canis, chien). Ce nom a été donné à Sirius, l'étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. La canicule est censée survenir au moment où Sirius se lève et se couche avec le Soleil du 22 juillet au 22 août, période où les fortes chaleurs sont fréquentes. L'appellation "jours de canicule" a fini par désigner les fortes chaleurs estivales.

2) Conditions météorologiques :
La canicule est partiellement due à des phénomènes hydrométéorologiques : la sécheresse, c'est-à-dire une période caractérisée par une faiblesse ou une insuffisance des précipitations. La canicule de 2003 par exemple a suivi un printemps et un début d'été marqués par une sècheresse importante. Le facteur le plus déterminant pour une canicule est la température.

France soir du 6 août 2003- La Grande Motte. a) La Température :
La canicule est une période de très forte chaleur durant l'été. En France, la période des fortes chaleurs pouvant donner lieu à des canicules s'étend généralement du 15 juillet au 15 août, parfois depuis la fin juin. On considère qu'il y a canicule quand, la température reste plus élevée que la normale et que l'amplitude thermique est faible durant au moins trois jours consécutifs[]. Cependant la définition de canicule est relative au climat : Par exemple, pour le nord de la France (climat océanique), on parle de canicule pour une température qui ne descend pas en dessous de 18 °C la nuit et atteint ou dépasse 30 °C le jour, alors que pour le sud (climat

en relation

  • La canicule de 2003
    890 mots | 4 pages
  • Le cantique des cantiques interprétations théâtrales
    8097 mots | 33 pages
  • La révoltes des canuts
    402 mots | 2 pages
  • Stib
    625 mots | 3 pages
  • Métier de métérologue
    327 mots | 2 pages
  • Le discours de la méthode descartes
    2673 mots | 11 pages
  • Incipit la peste camus
    428 mots | 2 pages
  • Aide tpe les energies
    1405 mots | 6 pages
  • Explication de texte
    1059 mots | 5 pages
  • Risques de la montagne
    577 mots | 3 pages