La chartreuse de parme

Pages: 2 (253 mots) Publié le: 15 avril 2011
La Chartreuse de Parme (1838) est probablement le roman le plus romanesque de Stendhal, celui qui offre le plus matière à rêver. Fabrice et Clélia yvivent un amour singulier, à la fois romantique et secret, très différent des passions grandiloquentes et verbeuses qui triomphent dans la littérature del’époque. L’extrait qui nous intéresse est tiré du chapitre V ; des gendarmes arrêtent Fabrice, sa tante et sa mère, qui circulent sans passeport.Simultanément, le général Fabio Conti et sa fille Clélia sont arrêtés pour les mêmes raisons. La Sanseverina se fait passer pour la mère de Fabrice et, au final,l’incident se termine bien. Cette mésaventure est l’occasion d’un premier contact entre Fabrice et Clélia, qui n’a alors que 12 ans. Les deux futurs amoureuxn’échangent que quelques mots, mais leurs regards en disent déjà bien long… Stendhal narre l’aventure et cette première rencontre dans le style léger etallusif qui est le sien. Nous verrons dans un premier temps comment Stendhal met parallèlement en scène une petite comédie sociale et la naissance d’unamour romanesque, puis nous nous intéresserons à l’opposition des deux protagonistes les plus actifs de cette aventure : Gina et Fabio Conti, quiincarnent respectivement la noblesse authentique, celle du cœur, et la noblesse formelle, celle du nom. Enfin, dans un troisième temps, nous étudierons ladimension programmatique de ce passage, dans lequel les thèmes et les événements les plus essentiels de La Chartreuse de Parme sont déjà annoncés.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La chartreuse de parme
  • La chartreuse de parme
  • La chartreuse de parme
  • La Chartreuse De Parme
  • La chartreuse de parme
  • La chartreuse de parme
  • Chartreuse de parme
  • La chartreuse de parme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !