La chrétienté médiévale (xie -xiiie siècle)

Pages: 12 (2827 mots) Publié le: 3 juin 2012
Le tympan de l’abbatiale de Conques

Une étape sur le chemin de Compostelle

Conques est un village situé dans la vallée du lot, sur un des 4 chemins qui mènent à Compostelle. De plus, ce village contient la relique de Ste-Foy, ce qui fait de ce village un endroit de popularité.
Pèlerinage : voyage vers un lieu saint pour prier, remercier Dieu ou obtenir le pardon de ses péchés.
Saint JDCest un haut lieu de pèlerinage du M-A, fréquenté par les pèlerins et situé en Esp. Il est célèbre car il détient le tombeau de St-Jacques (apôtre) retrouvé par un ermite au IXe siècle. Tous viennent voir la relique de St-Jacques.
Relique : reste du corps ou d’objet ayant appartenu à un Saint. Leurs présences contribuent aux prestiges d’un lieu de culte et attirent les pèlerins.
Ces pèlerinsviennent à pied pour accomplir une pénitence. Plusieurs routes mènent à St-JDC : Paris, Vézelay, Le Puy & Arles (cf. p.28)
Les pèlerins se reconnaissent par différents signes distinctifs : bâton de marche/de défense, une coquille de St-Jacques, une gourde, une besace, un manteau, un chapeau. Ce sont des personnes protégées ; celui qui tue ou vole un pèlerin sera puni. Les pèlerins sont exemptés detoutes taxes ou de tout lieu. Le voyage est en lui-même un rituel où chacun prie, chante et mange sobrement. Les pèlerins voyagent d’étapes en étapes et sont accueillis par les moines qui les logent et les nourrissent en échange de dons contribuant à l’enrichissement de l’Eglise.

Un lieu d’enseignement religieux

Au XIe siècle : église de Conques construite à côté du monastère. Elle estconnue grâce à son tympan (pièce d’architecture situé au-dessus du portail de l’église, mesurant 6,7m x 3.6m) qui représente le jugement dernier, destiné à la fois aux chrétiens & aux pèlerins.
Jugement Dernier : Jugement des âmes à la fin des temps lors de l’arrivée du Christ sur Terre.
J-D (= bible ou livre de pierre) présenté sous forme de sculpture car la plupart des hab. étaient analphabètes.C’est une sorte de pédagogie (image, peur, exemple.
124 personnages sont représentés.
J-D se compose de 3 parties :
A gauche : Paradis Les élus. A leur tête se trouve la Vierge Marie et St-Pierre. En bas se trouve la ville de Jérusalem céleste.
A droite : Enfer Les déchus accueillis par un Léviathan. La peur et la crainte sont suscitées pour faire peur aux pèlerins & aux fidèles. Lescauses qui mènent les pécheurs en enfer : le vol, l’adultère…
Au centre : Jugement. Nous avons le Christ (désigne les élus) entouré d’anges. Il revient pour juger les vivants et les morts.

Un lieu de culte

Comment et Pourquoi Ste-Foy est-elle devenue Ste ?
Ste-Foy est devenue Ste car elle a subi le martyre à 12 ans en 303 pour n’avoir pas voulu renoncé à sa foi. Son martyre servirad’exemple.
Comment sont culte se développe-t-il ? Qui l’encourage ?
Le Pape lui-même encourage se culte ainsi que les théologiens (Bernard d’Angers). Le culte se développe autour de ces reliques dans un reliquaire (coffre mais ici sous forme humaine). Posséder une relique est indispensable et essentiel au pèlerinage de Compostelle. En 866, un moine a dérobé les reliques de Ste-Foy et les a amené àConques pour augmenter la réputation de Ste-Foy.
Qu’attendent les fidèles de Ste-Foy ?
Les fidèles et les pèlerins attendent que Ste-Foy fassent des miracles, intercèdent auprès de Dieu (redonne la vue aux aveugles…). Ce culte diffuse dans toute la chrétienté, soutenu par des miracles ou chansons, livres. Cela fait de Conques une étape importante. Les pèlerins viennent de + en + nombreux.Conclusion : L’Abbaye de Conques montre la diversité des croyances et des pratiques religieuses dans l’Occident Chrétien. Un christianisme fondé sur la peur de l’enfer auquel les fidèles peuvent échapper par des pèlerinages ou par des intercessions des Saints dont le culte se développe de manière importante. De plus l’Eglise y apparait comme une institution qui fixe les règles du salut aux...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les capétiens du xie au xiiie siècle
  • Sociétés et cultures urbaines de l’Europe médiévale entre le XIe et le XIIIe siècle
  • L'eglise et la pauvreté xie xiiie siècle
  • La croissance démographique xie-xiiie siècle
  • Église et société du xie au xiiie siècle
  • Société et culture Urbaine du XIe au XIIIe siècle
  • Le renouveau de l'Eglise entre le XIe et le XIIIe siecle
  • Société et culture dans l'Europe médiévale (Xie-XIIIe s.)

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !