La chronique de castille

Pages: 10 (2346 mots) Publié le: 5 janvier 2011
Depuis Alphonse X et son entreprise[1] de réorganisation du mode d’élaboration de l’histoire, l’historiographie est placée sous l’autorité du roi. Le règne du roi savant est marqué par l’opposition constante, depuis les années 1260, d’une noblesse en désaccord avec le modèle d’une monarchie absolue imposée par le monarque et des mesures contraignantes. Dans ce contexte socio-politique, lamainmise sur l’historiographie constitue une stratégie générale d’ordonnancement politique du royaume et de son espace. L’Histoire doit servir les intérêts de la couronne. C’est dans cette optique qu’Alphonse X impose le modèle d’un récit en langue vernaculaire destiné à gagner l’adhésion d’un grand nombre de sujets.

La Chronique de Castille, composée sous le règne de Ferdinand IV, entre 1295 et1312, s’instaure dans cette tradition historiographique alphonsine. Elle commence avec l’ascension de Ferdinand Ier à la royauté léonaise et s’achève à la mort d’Alphonse IX de León. Elle s’appuie sur le texte de l’Histoire d’Espagne qu’elle résume, mais s’en distingue par une approche plus romanesque des faits. L’Histoire est toujours placée sous la coupe royale et utilisée comme un outil depropagande qui doit renforcer le pouvoir royal. Cependant, la Chronique de Castille revêt un caractère original par le biais de certaines innovations ou modifications. A l’époque où est rédigée la Chronique, la Castille connaît une série de troubles politiques et de changements sociaux provoqués par des luttes endémiques de pouvoir. Un groupe social ascendant qu’on peut appeler aristocratiechevaleresque cherche à faire prévaloir sa place et son rôle auprès de la monarchie. Cette prétention est marquée au sein même du récit qui constitue une stratégie de revendication des élites urbaines ou de la petite et moyenne noblesse.

Le fragment du récit qui nous intéresse ici, commence lorsque Rodrigo Diaz entre à la cour royale à peine âgé de dix ans et se termine à la mort du monarque en 1065. Cequi prédomine, c’est le récit des exploits militaires de Rodrigue et la faveur du roi qu’il parvient à conquérir. Cette omniprésence de la geste cidienne dans le texte tend à créer un discours épique, ce qui peut paraître étonnant dans une œuvre qui se veut historiographique. Dès lors, il faut se demander pourquoi et comment la figure du cid est mythifiée. Que représente-t-elle ou quireprésente-t-elle ?

Le passage dont notre étude fait l’objet ne fait pas d’allusion à la légende des Juges de Castille, cependant, la généalogie du cid telle qu’elle est présentée dans la Chronique de Castille contribue à créer une mémoire familiale mythique. La mythification va associer l’histoire de Rodrigue et l’histoire de la Castille en donnant au Cid pour ancêtre un personnage de premier ordre dans laconstruction du royaume. Rodrigue descendrait du Juge Laïn Calvo, compagnon de Nuño Rasura, lui-même ancêtre de l’Empereur et des rois de Castille. Cependant de cette souche plus que jamais proche de la souche royale, puisque Laïn Calvo épouse la fille de son compagnon, Rodrigue ne serait qu’un lointain rejeton de la branche cadette.
Le texte présente Rodrigue comme un fils d’une haute lignée :“Don fernando […] criava en su casa los fiios de los grandes de su reyno, y asy crió de hedat de diez anos“. Cela représente une exagération puisque les maigres archives concernant le personnage historique sembleraient montrer qu’il était issu d’une chevalerie moyenne mais noble.

A cette époque, il existe en Castille une hiérarchie sociale : au sommet se trouvent ceux que l'on appelle les ricoshombres, la haute noblesse ; vient ensuite la petite noblesse des infanzones, ceux qu'on appellera plus tard les hidalgos ; et enfin le tiers état, les roturiers. Mais cette hiérarchie n’est pas figée ; il est possible de sortir de sa condition, le Cid illustre bien cette idée. Rodrigue Diaz, à sa naissance, n'est qu'un gentilhomme situé au dernier degré de l'échelle nobiliaire, un infanzón. Il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • chronique
  • les chroniques
  • Chronique
  • Chronique
  • Chronique
  • Chronique
  • Chronique
  • Chronique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !