La cité ouvrère

4449 mots 18 pages
Introduction

Enormément d’informations dans l’éco contemporaine, l’éco est partout présente. Surtout en période de crise (crise des subprimes, variation des prix de l’énergie et de l’alimentaire). Contexte de crise éco et financière. L’éco mondiale connait la plus grave crise depuis 1929. On se pose des questions sur l’environnement éco : société libérale, recherche du profit… On s’interroge sur l’esprit du capitalisme actuel. On met en perspective la crise actuelle avec les crises antérieures. Les épisodes historiques de crise ont pu être résorbés grâce à une adaptation du capitalisme. Aujourd’hui, remise en question du capitalisme financier et de ses fondements. La crise a débuté aux US avec la crise des subprimes (banques qui prêtent à des personnes défavorisées à faible taux d’intérêt en externalisant les risques). La presse éco met l’accent sur les effets pervers de certaines innovations financières (titrisation en particulier, les banques transforment les crédits à risque des subprimes en paquets de titres financiers). Nécessité de rénover le dispositif de régulation financière et bancaire.
Autre aspect de l’analyse éco : défaillance du modèle de gouvernance des entreprises (stratégie, direction, rôle (trop) conséquent des actionnaires), entreprises dites « actionnariales » qui privilégient les intérêts actionnaires au détriment des autres parties prenantes des entreprises (salariés, créanciers…) excès liés aux rémunérations des dirigeants, « parachutes dorés », bonus des traders, stock options, scandale Madoff…
Ces évènements récents justifient la nécessité pour tout citoyen de comprendre le fonctionnement et les rouages de l’éco.
L’éclairage sur les savoirs contemporains exige un détour par l’étude des pensées des grands auteurs qui ont progressivement construit la science éco depuis plusieurs siècles.
« Laissez trois économistes ensemble et vous êtes sûrs d’avoir au moins quatre avis sur la politique à suivre » (Milton Friedman, monétariste et

en relation