La citoyenneté athénienne

293 mots 2 pages
Jusqu’en 451, pour être citoyen athénien, il faut être un homme né de père athénien, et avoir suivi l’éphébie de 18 à 20 ans, c’est à dire être capable de défendre la cité. L’éphébie est en effet une formation militaire et civique qui permet à la cité d’assurer sa défense sans avoir d’armée permanente ; elle prémunie aussi la ville des risques de tyrannie. En 451 av. J.-C., Périclès modifie la loi et accorde la citoyenneté à la seule condition d’avoir un père et une mère citoyens.

Les esclaves et les femmes considérés respectivement comme des biens et d’éternelles mineures, ainsi que les métèques (étrangers) furent exclus de la communauté politique, comme dans la plupart des cités grecques. Cependant, si un métèque non barbare (c’est à dire grec) accomplit de hauts faits pour la cité, il pouvait recevoir à titre exceptionnel et en remerciement de ses actions la citoyenneté athénienne, moyennant finance bien sûr. Une telle décision ne pouvait être prise qu’à la suite d’un vote de l’Ecclésia réunissant 6000 citoyens. On imagine donc sans mal l’importance et la rareté de ces naturalisations.

La citoyenneté conférait bien évidemment un pouvoir politique, mais aussi une protection judiciaire (les citoyens ne pouvant ni être torturés sans poursuite ni être condamnés à la torture) et un avantage économique : seuls les citoyens pouvaient avoir une propriété foncière. Ce privilège s’explique par l’histoire de la démocratie athénienne ; héritier d’un passé aristocratique, le régime considérait l’agriculture comme le seul travail digne d’un citoyen, et valorisa la vie de rentier.

En 451, Périclès restreignit l’accès à la citoyenneté aux seuls enfants de père et de mère athéniens unis par le mariage pour faire face à l’explosion du nombre de citoyens dû aux unions entre athéniens et métèques, voire

en relation

  • Citoyenneté athénienne
    1176 mots | 5 pages
  • la citoyenneté athénienne
    490 mots | 2 pages
  • La citoyenneté athénienne
    421 mots | 2 pages
  • La citoyenneté Athénienne.
    378 mots | 2 pages
  • La citoyenneté athénienne
    616 mots | 3 pages
  • La citoyenneté athénienne
    378 mots | 2 pages
  • Citoyenneté athénienne
    18785 mots | 76 pages
  • Citoyenneté athénienne
    335 mots | 2 pages
  • Citoyenneté athénienne
    883 mots | 4 pages
  • citoyenneté athénienne
    1414 mots | 6 pages