La cloche fêlée de charles baudelaire

Pages: 8 (1794 mots) Publié le: 21 août 2013
Synthèse : Commentaire composé

« Tout enfant, j’ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l’horreur de la vie et l’extase de la vie » disait Charles Baudelaire (Mon cœur mis à nu 1864). Ce témoignage nous dépeint avec limpidité l’idée très baudelairienne du besoin incessant des hommes au XIXe siècle de se détacher d’un monde de mélancolie et d’ennui - le spleen - afin de tendrevers un idéal qui transcenderait leur vie. C’est par l’écriture que Baudelaire, lui, cherchait à s’élever, à quitter ce spleen. En réalité son projet était de déceler la beauté dans le mal. Nous pouvons donc aisément comprendre pourquoi l’un de ses recueils de poèmes porte le nom des Fleurs du Mal. Dans ce livre publié en 1857, il pose sur papier les tentatives qu’il a faites successivement danssa vie pour atteindre cet idéal. D’ailleurs, la première section de son ouvrage s’intitule « spleen et idéal » et elle réunit différents poèmes qui illustrent bien la vie de Baudelaire bercée dans cette ambivalence de sentiments, une vie d’horreur et d’extase. L’un de ses poèmes se dénomme « La Cloche Fêlée » LXXIV et il représente brillement ce spleen qui éreinte le monde.

Ce sonnet enalexandrin au registre lyrique commence par dépeindre un environnement des plus curieux, une dualité de sensations. En effet, d’après le poème, il est désagréable et plaisant à la fois d’entendre durant les soirées d’hiver, auprès de flammes, les mémoires passées qui montent doucement alors que des cloches sonnent dans le brouillard. Puis, d’une façon un peu plus spécifique cette fois, il parle d’unecloche à la gorge tenace et en bonne santé - ce en dépit de son âge avancé - , qui lance avec assiduité sa voix pieuse. Finalement, la voix poètique exprime son sentiment personnel : son esprit est fissuré, et quand en ses heures mélancoliques il aimerait bien lui aussi donner par ses hymnes vie au vent frais des soirées, il advient régulièrement que son chant soit diminué. Ce chant ressemble à lavoix rauque d’un blessé qu’on aurait oublié sur les rives d’une mer rouge, enseveli par un grand tas de cadavre et qui meurt sans bouger dans de très grandes difficultés. Je démontrerai donc dans mon analyse que le poème dépeint un environnement duel dans lequel la cloche pousse un chant vigoureux et religieux alors que la voix déspérée du poète est un râle de mort.

Le poème débute par unephrase impersonnelle au présent « il est amer et doux » (v.1), qui introduit tout de suite l’idée d’un premier décor constant. La stabilité de ce décor se ressent d’ailleurs aussi par l’enjambement qui se profile tout le long de la première strophe. En outre, ce décor est particulier car il joue sur des sensations antithétiques : tout d’abord il commence par une opposition d’émotions entre lemécontentement et le plaisir « il est amer et doux » (v.1) puis cette antithèse est renforcée par une opposition de sentations entre le froid et le chaud. En effet « les nuits d’hiver » (v.1) – qui sont qui plus est au pluriel – présentent un environnement à la connotation du froid, un froid qui dure pendant la saison la plus glaciale de l’année. Et ce froid s’oppose à la chaleur d’un feu, symbole desécurité, qui par une personnification « palpite » (v.2) lui donne une présence encore plus importante, voire humaine dans le poème. Cette présence rassurante va même se ressentir dans la prosodie par un ryhtme constant 3/3//3/3. De plus, c’est dans cet environnement stable et étonnement paradoxal que « les souvenir lointains » peuvent s’élever. Ces souvenirs ont un rôle important dans cette strophecomme le manifeste la personnification « s’élever » (v.3), et cette élévation n’est possible que par la présence de la religion. En effet, les « carillons » (v.4) sont les cloches utilisées pour les messes religieuses. Nous pourrions donc penser que la religion dans ce poème possède un caractère notable, toutefois comme le laisse entendre le rythme symétrique de ce dernier vers, la religion ne...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Présentation de la cloche félée de charles baudelaire
  • Analyse littéraire: la cloche fêlée de charles baudelaire
  • Commentaire de la cloche fêlée de baudelaire
  • Analyse : cloche fêlée
  • Baudelaire : la cloche fêlée
  • Commentaire La cloche fêlée Baudelaire
  • Baudelaire et "la cloche fêlée"
  • La cloche fêlée, baudelaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !