Les fleurs du mal : analyse thématique

Pages: 7 (1738 mots) Publié le: 24 mai 2012
Introduction :
Les fleurs du mal, principale œuvre de Charles Baudelaire (1000-1000), est un recueil de plus d’une centaine de poèmes. Dès sa sortie, le recueil de Charles Baudelaire est très mal vu et est critiqué, ce qui lui vaudra une assignation en justice. Baudelaire est condamné pour "offense à la morale publique, à la morale religieuse et aux bonnes mœurs". Il est condamné à 300 francsd'amende et se voit obligé de supprimer six poèmes de son recueil.
L’auteur divise son œuvre en six grandes parties : Spleen et idéal, Tableaux parisiens, Le vin, Fleurs du mal, La révolte et en fin, La mort. La majorité des poèmes du recueil se trouvent dans la première partie intitulée « Spleen et idéal », on peut donc supposer qu’à travers son œuvre, Baudelaire était à la recherche d’un idéalperdu dans le passé, on voit donc déjà l’importance accordée au temps qui est l’un des principal thèmes dans ce recueil. Les thèmes de la beauté et de la femme sont également présents tout on long du roman. Nous allons nous pencher sur le thème de la beauté plus précisément sur celui de la beauté femme, qui est principalement abordé dans la première partie du recueil (spleen et idéal) bien qu’ilsoit présent dans tout le reste du recueil. Notre analyse se fera en différentes parties qui correspondront aux différents visons qu’a Baudelaire de la femme tout au long de son recueil.

Baudelaire voit la femme sous différents points, pour lui la femme est synonyme de beauté et on peut croire que c’est avec la femme qu’il cherche à atteindre cet idéal qu’il s’est fixé. La femme est vue commeet décrite par Baudelaire sensuellement, elle est belle, sensuelle mais très souvent inaccessible. Analysons différents poèmes afin d’appuyer ce que je dis :
A UNE PASSANTE( XCIII , p.105 )
« La rue assourdissante autour de moi hurlait. Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,Une femme passa, d’une main fastueuse Soulevant, balançant le feston et l’ourlet »
Dès le premier quatrain, la femme est présentée comme hors du commun ; il est dans la foule, il y a du bruit autours mais soudain il est frappé sapar la beauté d’une silhouette, qu’il qualifie de majestueuse ; celle d’une femme. On peut également observer un enjambement dans le premier quatrain et le premier tercet.
« Aigle et noble, avec sa jambe de statue. Moi, je buvais, crispé comme un extravagant,Dans son œil, ciel livide où germe l’ouragan, La douceur qui fascine et le plaisir qui tue. »
Dans le deuxième quatrain Baudelaire continue la description qu’il a commencé dans le deuxième vers du premiers quatrain et utilise desfigure de style comme des oxymores ce qui accentue cette description. Il décrit également l’effet qu’à la beauté de cette femme sur lui, il est impuissant, spectateur, et fasciné par cette femme.

Dans ces deux derniers quatrains, Baudelaire réagit face à la beauté de cette femme, il se sent renaitre mais se rend très vite à l’évidence : la beauté de cette femme n’est que fugitive, il ne lareverra surement jamais ; c’est son idéal ce qui laisse apparaitre un sentiment de regret, de mélancolie ce qui nous renvoie au spleen. Pour en revenir à l’analyse du poème en général, l’utilisation de verbes de mouvement ajoute une sensualité à la description de cette femme. En conclusion, on voit déjà dans ce premier poème, que pour Baudelaire, la femme représente un idéal de beauté mais que...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Analyse des fleurs du mal
  • Analyse les fleurs du mal
  • Analyse Les Fleurs du mal de Baudelaire
  • analyse les fleurs du mal baudelaire
  • Analyse de correspondance dans les fleurs du mal de beaudelaire
  • Analyse courte de poèmes des fleurs du mal.
  • Les fleurs du mal tableaux parisiens analyse
  • Analyse du poe me le serpent qui danse les fleurs du mal Baudelaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !