La conquete de l'amérique

Pages: 15 (3595 mots) Publié le: 21 mai 2011
La « pax americana » ou la « Realpolitik impérialiste »
par Tewfik HAMEL
Septembre 2007
L’expression des relations internationales sous-entend que l’Etat-nation est nécessairement le fondement de leur organisation. Or, il s’agit d’une idée qui n a vu le jour en Europe qu’à la fin du XVIIIe siècle et qui s’est essentiellement répandue à travers le reste du monde par l’intermédiaire ducolonialisme européen. Ce système international a connu quatre ruptures majeures ; 1664, avec le traité Westphalie ; 1815, le traité de vienne ; 1918 et l’ordre de Versailles ; 1945, l’ordre de Yalta et l’avènement d’un ordre bipolaire. Il y a quinze ans, l’effondrement de l’URSS avait entraîné un mélange d’espoir, d’incertitude et de déception, laissa la place à un système fondamentalement bouleversé,sans pour autant permettre la naissance d’un « nouvel ordre international ». Ce nouvel ordre oscille entre un monde unipolaire dominé par l’hyper-puissance américaine, un monde multipolaire en gestation, un monde uni-multipolaire ou anarchique et profondément déstabilisé. Autrement, une nouvelle phase de transition5 entre un ordre qui est mort et un ordre nouveau qui se cherche et plus que jamaisdépourvu d’une « grammaire politique ».
Toute rupture oblige une nouvelle lecture et une nouvelle interprétation. Il y a environ 300 ans, l’auteur mercantiliste allemand Von Hornigh a observé ceci : « Une nation est-elle puissante et riche ? De nos jours la réponse ne dépend pas de la quantité de la puissance et de richesse de cette nation ou de la sécurité de celle-ci, mais bien de la question : sesvoisins en possèdent-ils plus ou moins qu’elle ?». A cet égard, dans la derrière décennie du XXe siècle, un glissement tectonique s’est produit dans les affaires du monde : pour la première fois, une puissance s’est érigée en puissance globale. Un jour devant la chambre des Lords, Disraëli décrit ainsi l'empire britannique ; «Dans l’histoire ancienne comme de nos jours rien ne peut être comparé àl’empire britannique. Ni César, ni Charlemagne n’ont présidé aux destinées d’une telle puissance. Ses provinces s’étendent à toutes les latitudes et son pavillon flotte sur toutes les mers ». Pour autant, la puissance britannique n’a pas été globale, puisqu’elle n’a jamais pu imposer une réelle domination sur le continent européen. La suprématie des États-Unis aujourd’hui est d’un genre nouveau.Elle se distingue entre toutes par son envergure planétaire et les modalités qu’elle revêt. Une puissance dont le poids et la capacité d’intervention est sans précédent.

Vieux principes, nouvelles méthodes
Dans un monde qui semble de plus en plus petit et dont toutes les parties paraissent liées les unes aux autres, les engagements successifs américains ont tous leur logique. Aujourd’hui,l’Amérique voulait, pour reprendre l’expression de H. Kissinger, « un ordre où […] on imaginait le monde à l’image des cieux. Un seul Dieu régnait au ciel, un seul empereur devait donc gouverner le monde séculier, et un seul pape d’Eglise universelle ». Si, selon A. Joxe, « l’Europe comme identité organisant une paix interne est une expression politique récente, l’Amérique comme empire également ». De cefait, semble-t-il légitime de s’interroger, selon l’expression d’Arnold Toynbee : « L’histoire est-elle à nouveau en mouvement ? ». Déjà au cours même de la guerre froide, dans un message d’avertissement à l’URSS, Dean Rusk disait en mai 1965 « Cette planète est devenue toute petite. Nous devons nous préoccuper de toutes ses parties, terres, mers, air et de l’espace qui nous entoure ». La fin dela bipolarisation, en laissant la place mondialisation capitaliste, « le langage unique », devrait se traduire sur le plan militaire par une puissance de feu capable de ramener à l’âge de pierre à coups de bombes n’importe quel Etat qui gênerait la suprématie états-unienne.
Au plan international, Etats-Unis tentent d’imposer au monde une domination sans partage qui conjugue vassalisation...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La conquête de l'amérique résumé
  • De la conquête à l’exploitation économique de l’amérique par les espagnols
  • L'amérique
  • L'amérique
  • L'amerique
  • L'amérique
  • L'amerique
  • L'amérique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !