la construction démocratique du ghana

Pages: 10 (2447 mots) Publié le: 13 août 2014
Nadiouska KONGOLO-NGOIE-ZOLA HIST-D-202
Matricule : 073512 Histoire des relations
POLPOLU internationales contemporaines
(E.Remacle)




















La construction démocratique du GhanaUniversité libre de BruxellesAnnée académique 2009 /2010
Introduction
On dit souvent que la démocratie n’est pas un long fleuve tranquille. Mais quels sont donc les grands principes caractérisant cette notion si fondamentale aujourd'hui? La démocratie est un concept reposant sur l'idée d'un système politique intégrant des notions telles que représentativité, multipartisme, élections libres et justes ainsi que laséparation des pouvoirs. La question serait de savoir si ce système s'implante bien dans les pays d’Afrique. En effet, l’Afrique semble souffrir d’une démocratisation problématique, s'accommodant aux équilibres ethniques : pacification de pays s'effectuant par la transformation de mouvements de guérilla en partis politiques acceptant le débat électoral et le choix des électeurs ; retour aumultipartisme permettant des sorties négociées de l’autoritarisme ; élections oscillant entre rejet et institutionnalisation... Il existe bon nombre de spécificités en fonction des cas. Mais depuis 2006, quelque 59millions d’Africains ont participé à des élections présidentielles dans 12 pays. Aussi, cette démocratisation ne risque-t-elle pas de se travestir?
Nous observerons le cas du Ghana qui, considéréaujourd'hui comme une démocratie émergente a connut des déséquilibres puis des stabilités tout au long de son histoire. Pays membre du Commonwealth, le Ghana est l’un des rares pays en Afrique à avoir fait très tôt l’expérience de la démocratie. Il a évolué de la période d’autonomie interne d’avant l’indépendance (1951-1957) et la période qui s’en est suivi (1957-1960), à la dictature de partiunique, entrecoupée par des brefs passages à des gouvernements constitutionnels civils, d’octobre 1969 à janvier 1972 et de septembre 1979 à décembre 1981.

Développement
Le développement comprendra 3 grandes parties qui illustreront des moments clé de l’histoire Ghanéenne. La première partie reviendra sur les instabilités qu’a connut le Ghana. La deuxième partie s’attardera sur le processus detransition. Et la dernière partie portera sur la stabilité d’une démocratie.
1. Les différentes formes d’instabilités auxquelles dut faire preuve le Ghana.
On peut dire aujourd’hui que le processus d’indépendance du Ghana fut un catalyseur au processus qui a libéré tout le reste de l’Afrique de la domination coloniale. En 1949, Kwamé Nkrumah créa le C.P.P (Convention People’s Party) quis’appuyait sur une avant-garde militante. En 1956, face aux revendications d’indépendance du C.P.P appuyé par la masse populaire, l’indépendance fut accordée par le pouvoir colonial sous condition sine qua none de la tenue de nouvelles élections, et cela malgré le fait que des élections avaient déjà été organisées moins de 2 ans auparavant.
Il s’agissait pour les britanniques de redonner une chance auxpartis d’oppositions dans des élections qui seraient supervisées par l’administration britannique. Le pouvoir ne serait transféré si le C.P.P obtenait une « majorité raisonnable ». Lors de la campagne électorale, le Ghana fut le théâtre de bon nombre de troubles créant la confusion et le désordre. Les forces de l’ordre agissaient en faveur du Mouvement de Libération Nationale (N.L.M) qui était...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ghana
  • Ghana
  • Le ghana
  • Situation du ghana
  • LA DECOLONISATION DU GHANA
  • Ghana et l'indonésie
  • Tourisme au ghana
  • La construction

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !