LA CRISE DE 1929

Pages: 16 (3778 mots) Publié le: 13 avril 2014
Thème : LA CRISE DE 1929
INTRODUCTION
I- Les Origines DE LA CRISE DE 1929
1-un passage prévu-cyclique
2-la surproduction industrielle
3-le déséquilibre financier
II- LES MANIFESTATIONS DE LA CRISE DE 1929
1-les formes de la crisea-sur le plan économique et financier
b-sur le plan social et industriel
2-l’extension de la crise
III-LES CONSEQUENCES DE LA CRISE DE 1929
1-au plan international
a-l’échec du projet de fédération européen
b- la fin des réparationsc-l’échec de la conférence du désarmement
2-au plan économique
a-à l’intérieur
b-à l’extérieur
3-au plan politique

CONCLUSION




INTRODUCTION
Le krach de 1929 est une crise boursière qui se déroula à la bourse de new York entre le jeudi 24 octobre et le mardi 29 octobre 1929.Cet évènement le plus célèbre del’histoire boursière marque le début de la grande dépression, la plus grande crise économique du XXe siècle. Cette crise économique qui secoue le monde capitaliste libérale diffère des autres cycliques traditionnelles par son ampleur et sa durée.
I- ORIGINE ET CAUSES DE LA CRISE ECONOMIQUE DE 1929
La crise est d’abord boursière : elle éclate brusquement, le 23 octobre 1929, à Wall Street. Il y adéjà accumulation d’ordres de vente : 6millions d’actions sont jetées sur le marché, mais trouverons des acquéreurs, et la baisse n’est que de 5%. Le 24- le jeudi noir – les ordres de vente se multiplient. Les six banquiers les plus puissants de New York forment un syndicat pour arrêter la crise .Il fournissent pour cela 240 millions de dollars. Ils achètent et, pendant deux jours, réussissent àendiguer le mouvement. Mais, le mardi 29 octobre, la baisse reprend. Au début novembre, les cours sont 50% plus bas qu’ils n’étaient au début d’octobre. Les américains se refusent encore à voir là une crise. Le président Hoover donne l’exemple de l’optimisme: Tout sera terminé dans soixante jours. Pendant l’hiver de 1929-1930, les choses en restent là; une légère reprise semble se dessiner auprintemps. Mais une nouvelle baisse survient qui installe définitivement le pays dans la crise. Elle devient économique et sociale: tous ceux qui achetaient à crédit, atteints par la débâcle financière, cessent leurs achats. Beaucoup ne peuvent régler leurs précédentes commandes. L’arrêt de la consommation entraine l’arrêt de la production. La vente desautomobiles diminue de moitié en trois mois. L’indice de la production, encore à 104 en mars 1930, à 82 en décembre, n’est qu’à 52 en juillet 1932. Les faillites se multiplient et le nombre de chômeurs s’étend. En mars 1933, il y a 13 millions de chômeursaux Etats Unis. Elle touche l’agriculture, qui est atteinte à partir de l’été 1930. Les plus durement frappés sont les producteurs de coton. La récolte de 1929 a rapportée 12 milliards de dollars, celle de 1930, 600 millions. Des centaines de milliers d’hommes quittentla campagne pour la ville. Ils vont y grossir les rangs des chômeurs secourus par la croix rouge, l’armée du salut, etc. Elle prend l’aspect d’une véritable crise de la civilisation américaine: dans un pays jusque-là si confiant en son avenir, un ressort se casse. Les constructions sont arrêtées, les gratte-ciel inachevés et le pays semble paralysé.
1-un passage prévu-cyclique...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Crise de 1929
  • Crise 1929
  • La crise de 1929
  • La crise de 1929
  • Crise 1929
  • La crise de 1929
  • Crise de 1929
  • Crise de 1929

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !