La croissance est-elle compatible avec le développement durable ?

Pages: 7 (1744 mots) Publié le: 5 janvier 2015
Sujet : Vous montrerez comment, au sortir de la crise financière de 2008, les politiques budgétaires actives ont permis d’atténuer les effets.

La crise économique de 2008-2011 est la crise la plus sévère observée depuis 1930. Commençant par une crise financière, bancaire puis boursière, elle se transmet rapidement à l’économie réelle. Les plans de relance limitent ladépression, mais l’endettement excessif des Etats fait rebondir la crise en 2010. Au lendemain de cette crise mondiale, les gouvernements de chaque pays touchées par le phénomène, après avoir adopté des plans de relances massifs, mettent en place de nombreuses politiques économiques afin d’atténuer les dégâts causé par cette crise, ces politiques économiques d’inspiration keynésienne sont de type budgétaireet monétaire, dans le cas présent, l’intérêt se porte sur les politiques budgétaires menés par les gouvernements de façon nationale et les effets atténuant qu’elles ont pu avoir sur l’impact du retournement de l’économie générale, en 2008 prolongé jusqu’en 2010. Malgré qu’il semble surprenant que les gouvernements se soient précipités sur l’arme budgétaire alors que l’efficacité de ces politiquesétaient fortement contestée lors pas exemple, des chocs pétroliers, comment, au sortir de la crise financière de 2008, les politiques budgétaires actives ont permis d’atténuer les effets de celle-ci ? Dans une première partie sera développée le phénomène dit « de crise des subprimes » et son impact sur l’économie mondiale et enfin une deuxième partie portera sur les politiques budgétaires mise enplace et leurs nombreux agissements positifs sur l’économie.

La crise économique 2008-2011 est la crise la plus sévère observée depuis 1930. Elle fût d’abord constatée comme crise financière, bancaire puis boursière et se transmet rapidement à l’économie réelle.
Les crédits subprimes sont des crédits immobiliers proposés au ménages américains aux revenus faibles et ne pouvantaccéder aux emprunts normaux dit primes. Par rapport aux primes, les taux d’intérêts sont plus élevés et les remboursements étalés sur 25 ou 30 ans, s’élèvent au cours du temps. Ce type de crédit représente 23% des nouveaux prêts immobiliers en 2006 et touche six millions de ménages.
Les crédits subprimes sont fractionnés pour être ensuite revendus sur les marchés financiers. Cette opérationpermet de partager les risques entre de nombreux créanciers mais les dissémine dans l’ensemble du système financier, ce phénomène appelé phénomène de « titrisation » : La titrisation est une technique financière qui transforme des actifs peu liquides, c’est-à-dire pour lequel il n’y a pas véritablement de marché, en valeurs mobilières facilement négociables comme des obligations. Chaqueinvestisseur acquiert en quelque sorte une fraction du portefeuille d’actifs titrisés, sur la base des flux financiers futurs des actifs, qui garantissent le remboursement des obligations. Cette opération permet de partager les risques entre les nombreux créanciers mais les dissémine dans l’ensemble du système financier ce qui aggrava encore plus la crise financière
L’essor de des accords de créditsubprimes et le phénomène de titrisation, principaux responsables de la crise mondiale, s’explique par l’absence de règles, protégeant les emprunteurs vulnérables, la spéculation immobilière de plus en plus grandissante protégeant les créanciers. En effet, ce crédit semble intéressant pour des ménages non solvables, le crédit leur est accordé en échange de l’hypothèque de leur maison par lesbanques comme garanti du remboursement.

Au second trimestre 2006, le retournement du marché immobilier provoque la hausse des défauts de paiement et sème le doute sur la qualité des produits titrisés. Les institutions financières craignent des faillites bancaires d’autant qu’il est difficile de connaître l’exposition réelle des banques aux produits titrisés. Les conditions de la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La croissance et le développement durable sont-ils compatibles ?
  • La croissance est elle compatible avec le développement durable?
  • La croissance est elle compatible avec le développement durable ?
  • La croissance est-elle compatible avec le developpement durable ?
  • La croissance est-elle compatible avec le développement durable ?
  • Croissance et développement durable sont ils compatible?
  • Une croissance élevée est-elle compatible avec un développement durable ?
  • La croissance economique est elle compatible avec le developpement durable ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !