La culture républicaine

Pages: 21 (5088 mots) Publié le: 6 février 2011
République = régime mais aussi un combat
- 1848-1879 : fondation contre la monarchie et l’empire, souvent mené dans l’opposition au régime, parfois dans la clandestinité, hanté par les souvenirs de la grande révolution. Adhésion à l’idée républicaine est loin d’être unanime.
- De 1879 au 20’s : apogée du modèle, société laïque, idée du progrès
- contre ses adversaires commeBoulanger (85-89), l’affaire Dreyfus (94-06)
- 20’s et 30’s : modèle en crise (attaques de l’extrême droite), occupation pendant laquelle la république est temporairement vaincue, la reconstruction républicaine en 1946 est incertaine et encore + en 1958.
Pour les républicains, c’est un idéal et un projet de société appuyé sur des références philosophiques et historiques, commémorations, textes« sacrés », des hommes « panthéonisés ». => culture républicaine. Confrontée à une société bouleversée par la révolution industrielle, qui reste rurale jusque 1914 voire 1939.
Mais les républicains, n’ont jamais été unis. Perceptions de la Révolution française qui varie, approches différentes des problèmes économiques et sociaux, différentes conceptions des institutions de la république(constitutions de 48, 75, 46, 48).

I/ La république et les républicains (1848-1879).
A) La République des quarante huitards
1) Le mouvement républicain dans la première moitié du XIX siècle
a) La tradition révolutionnaire.
1848 : héritiers de la révolution dont le souvenir est transmit par les survivants. Certains politiques sont héritiers d’une tradition familiale(Cavaignac). Entretenus par les travaux historiques (Michelet Histoire de la Révolution, Lamartine…
Croient que la Révolution n’a pas atteint tous ses buts. Son terme passe par l’égalité politique (SU) et une assemblée unique, puis une instruction pour faire des citoyens éclairés.
France doit marcher à la tête des nations, championne des opprimés (italiens) sans crainte de la guerre. Ce « nationalisme degauche » condamne la politique étrangère timorée de Louis Philippe.
Pour parvenir au pouvoir, les républicains compte sur l’insurrection (le suffrage censitaire les défavorise), Paris agissant par délégation du peuple tout entier comme en 1830.
Deux visions de la République s’oppose :
- libérale : 1789 compte plus que 1793. Condamnation de la Terreur et de Robespierre, exaltation desgirondins, du Directoire. Certains s’accommodent de la monarchie à condition du SU (Arago, Carnot)
- « jacobine » insiste dur 1793, Terreur justifiée par des circonstances exceptionnelles. Propose un contenu social de la République en reprenant le processus interrompu en 1794.
b) Romantisme et socialisme.
Influence du Romantisme qui a rompu ses liens avec le légitimisme (Hugo).Condamnent le réalisme trivial de la bourgeoisie Louis Philipparde, sa politique de « juste milieu ». Ils exaltent le peuple (« tu vas régner, ô Peuple ! » Sand) et rêvent d’un république universelle qui serait la fin de l’Histoire.
Rencontre aussi avec le socialisme qui repousse la violence sauf Blanqui) et croire en une réalisation expérimentale d’un modèle réduit de la société future(ateliers sociaux de Blanc qui publie en 1839 « l’organisation du travail »).
c) Entre clandestinité et légalisme.
Restauration = renaissance de sociétés secrètes (étudiants, demi solde, petits bourgeois) : société des amis de la vérité, charbonnerie.
Après la révolution de 30 et la déception, les rép rêvent de rééditer les 3 Glorieuses => atmosphère insurrectionnelle qui débouche surles émeutes de 32 et 34.
60aine de journaux (tirage modeste, éphémères) fleurissent de 31 à 35.
Emergence d’organisations clandestines : société des DDHC de Cavaignac, société des saisons de Blanqui qui tente un coup de force en 39 et séjourne en prison.
A partir de 35, privilégient l’action légale, recrutent dans la bourgeoisie moyenne instruite : Cabet (avocat), Raspail (chimiste), Blanc...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La culture republicaine
  • La culture républicaine
  • La culture républicaine
  • L'enracinement de la culture républicaine
  • L'école et la culture républicaine
  • dissertation culture républicaine
  • Enracinement de la culture republicaine
  • 1879

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !