La danse, succession de changement depuis le 16ème siècle, soumise à une exigence de style dès le règne de louis xiv.

1020 mots 5 pages
Avant « l'écriture Feuillet », publiée en 1700, il n’existait aucun autre écrit théorique concernant les répertoires de la danse et des mouvements mis à part celle de Thoinot Arbeau, datant de 1588. Entre 1588 et 1700, il n’existe donc pratiquement pas de documents concernant la danse et sa pratique. Cela est bien malencontreux, puisque la danse du seizième siècle, siècle de la Renaissance, se différencie beaucoup de celle que l’on peut voir au dix-septième, siècle de Louis XIV. En France, avant le règne de Louis XIV, les danses les plus anciennes sont le branle et la basse danse. Le branle est une danse de groupe qui se pratique en ronde ou en chaîne. Elle porte son nom, car elle est exécutée en «branlant un pied sur l’autre ». Plusieurs types de branle sont distingués : le simple, le double, le gai, le coupé. L'Orchésographie de Thoinot Arbeau (1588) les décrit toutes. A partir du XVIIème siècle, Louis XIV a amplifié l'évolution de la danse, ceci en réponse aux exigences accrues du cérémonial de la Cour et du Ballet. La technique de la "Belle Danse " est l'aboutissement d'une évolution qui a porté aussi bien sur les pas que sur la façon d'utiliser le reste du corps dans l'espace. Entre le pas et la figure, une harmonie s'est établie. Le pas met en valeur la figure et inversement. Tout y est objet de contrôle permanent et conscient. La danse doit être visuelle et soumise à une exigence de style. Elle est transformée en œuvre grâce a des dessins purs qui font appel à beaucoup de rigueur et de sévérité, où se manifeste l’esthétique d’un milieu et l’organisation d’une Cour et d’un quotidien, d’habitudes très structurés. A la Cour de Louis XIV, cet aspect est particulièrement démontré : dès son plus jeune âge il est attiré par la danse que son père pratiquait déjà auparavant.

" Louis XIV avait reçu des mains de la Nature une figure Noble et majestueuse. Il avait aimé dès son enfance tous les exercices du corps et avait ajouté aux dons naturels toutes les Grâces

en relation

  • La princesse de clève
    10406 mots | 42 pages
  • Coucou
    56077 mots | 225 pages
  • Histoire Du Que Bec
    34109 mots | 137 pages
  • 1000 Vérité scientifique du coran
    211762 mots | 848 pages