La disparition

Pages: 56 (13853 mots) Publié le: 28 décembre 2012
La Disparition Georges Perec La disparition L'oeuvre de Georges Perec (1936-1982) connaît un succès croissant. Étonnamment diverse et originale, elle a renouvelé les enjeux de l'écriture narrative et poétique. Ainsi Perec s'est-il fait explorateur de notre environnement, tour à tour narquois (Les choses, prix Renaudot 1965) ou fantaisistement méthodique (Espèces d'espaces), inventeur de nouvellesformes de l'autobiographie (La boutique obscure, W ou Ie souvenir d'enfance, Je me souviens) ou chroniqueur du renoncement au monde (un homme qui dort). En jonglant avec les lettres et les mots, il a transformé le langage en un jubilatoire terrain de jeux et d'inventions (Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour?, La disparition, Les revenentes) ou en un laboratoire qui s'ouvre aussibien à la poésie (Alphabets, La clôture) qu'à la rêverie philosophique (Penser/Classer). Il a été un des membres importants de l'OULIPO (Ouvroir de Littérature Potentielle). La vie mode d'emploi (prix Médicis 1978), ce « romans » qui contient une centaine de romans et mille bonheurs et perplexités de lecture, offre comme une éblouissante synthèse de toutes ses recherches. Un corps noir tranchant unflamant au vol bas un bruit fuit au sol (qu'avant son parcours lourd dorait un son crissant au grain d'air) il court portant son sang plus loin son charbon qui bat Si nul n'allait brillant sur lui pas à pas dur cil aujourd'hui plomb au fil du bras gourd Si tombait nu grillon dans l'hors vu au sourd mouvant baillon du gris hasard sans compas l'alpha signal inconstant du vrai diffus qui saurait(saisissant (un doux soir confus ainsi on croit voir un pont à son galop) un non qu'à ton stylo tu donnas brûlant) qu'ici on dit (par un trait manquant plus clos) I'art toujours su du chant-combat (noit pour blanc) J. ROUBAUD AVANT-PROPOS Où l'on saura plus tard qu'ici s'inaugurait la Damnation

Éditions Denoël, 1969.

Trois cardinaux, un rabbin, un amiral francmaçon, un trio d'insignifiantspoliticards soumis au bon plaisir d'un trust anglo-saxon, ont fait savoir à la population par radio, puis par pla-

cards, qu'on risquait la mort par inanition. On crut d'abord à un faux bruit. Il s'agissait, disaiton, d'intoxication. Mais l'opinion suivit. Chacun s'arma d'un fort gourdin. « Nous voulons du pain », criait la population, conspuant patrons, nantis, pouvoirs publics. Ça complotait, çaconspirait partout. Un flic n'osait plus sortir la nuit. A Mâcon, on attaqua un local administratif. A Rocamadour, on pilla un stock: on y trouva du thon, du lait, du chocolat par kilos, du maïs par quintaux, mais tout avait l'air pourri. A Nancy, on guillotina sur un rond-point vingt-six magistrats d'un coup, puis on brûla un journal du soir qu'on accusait d'avoir pris parti pourl'administration. Partout on prit d'assaut docks, hangars ou magasins. Plus tard, on s'attaqua aux Nords-Africains, aux Noirs, aux juifs. On fit un pogrom à Drancy, à Livry-Gargan, à Saint-Paul, à Villacoublay, à Clignancourt. Puis on massacra d'obscurs trouffions, par plaisir. On cracha sur un sacristain qui, sur un trottoir, donnait l'absolution à un commandant C.R.S. qu'un loustic avait raccourci d'un adroitcoup d'yatagan. On tuait son frangin pour un saucisson, son cousin pour un bâtard, son voisin pour un croûton, un quidam pour un quignon. Dans la nuit du lundi au mardi 6 avril, on compta vingt-cinq assauts au plastic. L'aviation bombarda la Tour d'Orly. L'Alhambra brûlait, l'Institut fumait, l'Hôpital Saint-Louis flambait.

Du parc Montsouris à la Nation, il n'y avait plus un mur d'aplomb. AuPalais-Bourbon, l'opposition criblait d'insultants lazzi, d'infamants brocards, d'avilissants jurons, un pouvoir qui s'offusquait sous l'affront, mais s'obstinait, blafard, à amoindrir la situation. Mais tandis qu'au Quai d'Orsay on assassinait vingt-trois plantons, à Latour-Maubourg, on lapidait un consul hollandais qu'on avait surpris volant un anchois dans un baril. Mais tandis qu'à Wagram on...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La disparition
  • la disparition
  • La disparition
  • La disparition
  • La disparition des dinosaures
  • disparition du sable
  • Disparition abeille
  • Absence et disparition

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !