La focalisation

386 mots 2 pages
La focalisation {draw:a} Le choix de la personne verbale n’est pas le seul critère qui permette de déterminer la position du narrateur par rapport à celle de l’émetteur ni la distance que ce dernier prend avec son texte. Une autre notion intervient : celle de point de vue, c’est à dire du mode de présentation des éléments de la narration. Le point de vue narratif est le regard à travers lequel nous sont racontés les faits d’un récit, c’est-à-dire la situation dans laquelle se trouve le narrateur par rapport à ce qu’il raconte.
Cette situation détermine le degré de connaissance qu’il a de l’histoire et par voie de conséquence celui que pourra en avoir le lecteur. » cf. Viala et Schmitt « Savoir-lire »P.55.
Il existe 3 types de points de vue ou modes de vision ou focalisations. 1- LE MODE DE VISION PAR EN-DESSUS (Focalisation zéro). Le mode de vision par en-dessus est le point de vue d’un narrateur qui sait tout sur les faits rapportés, qui connaît les pensées et les sentiments des personnages.
Ce narrateur, appelé « narrateur omniscient », peut parler de faits survenus en divers lieux et temps.
Ce mode de vision donne une illusion réaliste des faits relatés. C’est la vision qu’a des faits, un personnage qui y participe : « le narrateur-personnage». C’est le cas des récits à la première personne.
Dans les récits à la troisième personne, le narrateur semble voir les faits à travers un personnage. La réalité représentée se trouve donc limitée par un point de vue marqué par la subjectivité. Il peut y avoir dans un roman, glissement de la focalisation d’un personnage à l’autre. L’histoire est racontée par un témoin des faits : « le narrateur-relais » qui ne peut connaître que ce qu’il voit ou entend. On ne sait donc pas tout. On ignore ce que pensent les autres personnages. Tout semble vu par un observateur extérieur.
Ce récit crée un effet d’énigme pour le lecteur.
Ce mode de vision, dépourvu de toute subjectivité, n’est éclairé

en relation

  • Focalisation
    1520 mots | 7 pages
  • Focalisation
    878 mots | 4 pages
  • Focalisation
    302 mots | 2 pages
  • Les focalisations
    347 mots | 2 pages
  • Les focalisations dans le récit
    1031 mots | 5 pages
  • Narrateur et focalisations
    466 mots | 2 pages
  • Narrateur et focalisation
    274 mots | 2 pages
  • La stratégie de focalisation
    779 mots | 4 pages
  • La focalisation bac français
    632 mots | 3 pages
  • Francais narrateur et focalisation
    566 mots | 3 pages