La Fontaine : sources d'inspiration

Pages: 5 (1085 mots) Publié le: 11 février 2015
 I INTRO

Jean de LA FONTAINE, né le 8 juillet 1621 à Château-Thierry, était un auteur français surtout connu comme fabuliste et auteur de conte même si il était aussi, entre autres, un poète.
Il a grandi dans un milieu plutôt rural, son père étant Maître des Eaux et Forêts, charge qu'il reprendra en 1652.
Il va rencontrer Fouquet, le sur-intendant des finances, qui le prend sous saprotection.
Fouquet se fait contruire le château de Vaux-le-Vicomte, en 1661 Louis XIV ordonne son arrestation.
Lors de la Querelle des Anciens et des Modernes il se range du côté des Anciens qui prônaient la littérature de l'Antiquité; il s'inspire d'ailleurs de certains auteurs de l'Antiquité comme Esope dans Les Fables qu'il publie en 1668, dans lesquelles il critique le Roi et sa Cour de façonimplicite. Elles sont rédigées en vers et mettent principalement en scène des animaux qui représentent des personnalités présentes à la cour. Le Roi par exemple est représenté par le Lion.

II Présentation des auteurs dont il s'est inspiré

La Fontaine s'est inspiré principalement d'Esope, mais aussi de Phèdre, Abstémius, ou encore Pilpay.

Esope était un écrivain grec du VII au VI eme siècleav J.C., on lui attribue la paternité de la fable.

Phèdre était un fabuliste latin d'origine Thrace né vers 14 av J.-C. et mort vers l'an 50.

Abstémius était lui un fabuliste italien du XV au XVIé siècle.

Pilpay, fabuliste indien dont les dates de vie et de mort nous sont inconnues.


III. Quelques comparaisons entre l'originale et le travail de réecriture de La Fontaine.

LaFontaine s'est inspiré de Phèdre pour Le Loup et le Chien, l'originale étant :

Je dirai en peu de mots combien la liberté est douce. Un loup d'une maigreur excessive rencontra
un chien gros et replet. Après un salut,
ils s'arrêtèrent : « D'où vient, dit le loup, que ton poil est si brillant ?
où te nourris-tu, pour avoir un si bel embonpoint ?
moi, qui suis bien plus fort, je meurs defaim.
— Ce bonheur sera le tien, répondit le Chien avec franchise,
si tu peux rendre au maître les mêmes services que moi.
— Quels sont-ils ? — Garder la porte, et la nuit,
défendre la maison contre les voleurs.
— Me voilà tout prêt : car maintenant j'ai à souffrir la neige,
la pluie, et je traîne au fond des bois une vie misérable.
Qu'il me sera plus facile de vivre à l'abri sousun toit,
et de trouver un bon dîner sans me donner de mal !
— Viens donc avec moi. Chemin faisant, le loup voit
le cou du Chien pelé par l'effet de la chaîne.
Qu'est cela, ami ? — Rien. — Dis-le moi, je te prie.
— Comme on me trouve vif, on m'attache pendant le jour
pour que je dorme quand luit le soleil, et que je puisse veiller dès que vient la nuit ;
le soir, on m'ôte machaîne, et je cours où je yeux.
On m'apporte du pain, mon maître
me donne des os de sa table, les valets me jettent quelques bons morceaux,
et me laissent leur soupe dont ils ne se soucient guère.
Ainsi, sans travailler, je me remplis le ventre.
— Mais, dis-moi, si tu veux sortir, le peux-tu ?
— Pas tout à fait. — Jouis donc, mon ami, des douceurs que tu me vantes ;
quant à moi, jene changerais pas ma liberté contre une couronne.

La Fontaine y a apporté son style qui donne un renouveau à la fable de Phèdre, cependant la morale bien qu'implicite reste la même, La liberté vaut toutes les richesses du monde.
il y a tout de même quelques différences, La Fontaine à rallongé la fable; il ajoute aussi un devoir au chien: flatter ceux du logis, Phèdre ne lui avait donné que ledevoir de garder la maison.
La fable de phèdre possède cependant un vocabulaire plus adapté et compréhensible pour de jeunes personnes.

La Fontaine s'est inspiré d'Esope comme De la Grenouille et du Boeuf.
La Grenouille ayant un jour aperçu un Boeuf qui paissait dans une prairie, se flatta de pouvoir devenir aussi grosse que cet animal. Elle fit donc de grands efforts pour enfler les rides...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'amazonie, source d'inspiration littéraire.
  • L'eau, une source d'inspiration
  • laideur source d'inspiration
  • Le voyage, source d'inspiration du poète
  • Les sources d'inspiration des poètes
  • En quoi la ville est-elle source d'inspiration?
  • Les sources d'inspiration de lorenzaccio et les enjeux de la réécriture
  • Les sources d’inspiration lointaines des déclarations révolutionnaires

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !