La france du xixe siècle à 1914

Pages: 19 (4513 mots) Publié le: 27 janvier 2013
La France du milieu du XIXe siècle à 1914.
La recherche d’un régime politique stable.

Entre 1848 et 1879, continue en France la lutte entre les partisans de l’ordre : les « conservateurs » et ceux du « mouvement » qui souhaitent inscrire dans les institutions les principes de la Révolution Française. La France connaît alors une période politique incertaine, qui ne se réduit pas à la seulesuccession de la IIe République au Second Empire puis à la IIIe République. La guerre contre la Prusse (1870-1871) ; la Commune de 1871 ; les tentatives de restauration monarchique (1871-1873) contribuent à donner à cette période la teinte d’une recherche éperdue d’un régime politique stable.

Problématique :
De quel façon les républicains sont-ils arrivés au pouvoir ?

A. La IIe républiqueou l’échec de « l’esprit de 1848 » (1848-1851).
1. La révolution de février.
* Proclamer la République.
Quelques années après la révolution de 1830 qui lui a donné le pouvoir, Louis-Philippe le « roi-citoyen », est totalement éloigné du peuple. Refusant d’élargir le corps électoral limité à 300.000 électeurs/36 millions d’habitants, il se coupe d’une large partie de labourgeoisie, qui depuis 1789 demande de participer activement au pouvoir. Par ailleurs, depuis 1846, la France traverse une crise économique qui se traduit par une flambée des prix alimentaires et la hausse du chômage.
Le 22 février 1848 l’interdiction d’un banquet de l’opposition provoque une manifestation qui tourne à l’émeute et à l’insurrection générale. Paris se couvre de barricades. Le 24 février,Louis-Philippe abdique et Lamartine (poète romantique, élu député de 1833 à 1851) proclame la République à l’Hôtel de Ville de Paris – il fait acclamer le drapeau tricolore. Création d’un gouvernement provisoire, en attendant une Assemblée Constituante, composée de :
. républicains modérés (locaux du journal Le National) avec Dupont de L’Eure (81ans, ancien du Directoire), le poète Lamartine, lesavant Arago, les avocats Crémieux, Garnier-Pagès…
. démocrates (journal La Réforme) avec Louis Blanc, Armand Marrast…

* l’esprit de 1848.
Porté par l’enthousiasme et le romantisme des hommes de 1848, la nouvelle République prend une série de mesures essentielles :
- elle établit le 2 mars le suffrage universel masculin pour les citoyens de plus de 21 ans, et convoque une Assembléeconstituante,
- elle rétablit le 4 mars la liberté de la presse et de réunion,
- la garde nationale est ouverte à tous les citoyens (8 mars)
- abolit l’esclavage dans les colonies, le 27 avril 1848.
- abolit la peine de mort pour raisons politiques,
- elle proclame le droit du travail : création d’ateliers nationaux à Paris pour occuper les ouvriers touchés par le chômage (mais conçus commedes ateliers de charité, travaux inutiles/2frcs jour aussi provinciaux viennent à Paris pour toucher ces 2frcs).
Tandis que de nombreux arbres de la liberté sont plantés, souvent bénis par le clergé, la fraternité vient s’ajouter à la liberté et à l’égalité dans la devise de la République.
. « l’illusion lyrique » des français réconciliés : les ouvriers approuvent la révolution et croient enl’amélioration de leur sort,
. les bourgeois se rassurent devant cette révolution pacifique.

2. Les journées de juin.
* l’esprit de 1848 assassiné.
Cette illusion fraternelle est de courte durée. Les paysans et la bourgeoisie attendent le retour à l’ordre et la reprise des affaires alors que les ouvriers s’agitent et réclament des mesures qui transforment radicalement la société.Dans le gouvernement : Louis Blanc pense que l’Etat doit intervenir dans la vie économique et sociale, résoudre le problème du chômage, les autres ministres considèrent que ces problèmes concernent ouvriers et patrons non l’Etat.

Les élections des 23 et 24 avril 1848 - pour la 1ère fois en France tous les hommes adultes votent : 9.395.000 électeurs (dont 80% voteront effectivement) sont...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L’immigration en france à partir de la fin du xixe siècle
  • L'immigration en France de la fin du XIXe siècle, à nos jours.
  • Les campagnes en france au xixè siècle
  • I. l’économie-monde britannique du xixe siècle à 1914
  • Les hopitaux en france au xixe siècle
  • La france de 1848 à 1914
  • La france de 1851 a 1914
  • La France de 1815 à 1914

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !