La grande mosquée de damas

2018 mots 9 pages
LA GRANDE MOSQUEE DE DAMAS

En 661, sous Mu'awiya, Damas devient la capitale de l'empire islamique. Elle le reste durant les 89 années du règne de la dynastie Omeyyade.
3 siècles plus tard, le géographe arabe Ibn Hawqal écrit dans Le livre de le configuration de la terre qu'il y a dans cette ville une mosquée qui surpasse en beauté et en composition architecturale toutes les autres mosquées du territoire de l'Islam. Il dresse un bref historique de sa construction et des différentes civilisations aux mains desquelles l'édifice se transforma. Il rappelle par exemple que les murs et la coupole qui surmonte le mirhab près de la Maqsura sont l'oeuvre des Sabéens. Ensuite il fût un lieu où les Grecs célébraient leur culte, avant de devenir la propriété des Juifs. Enfin, les Chrétiens en firent une église.
C'est al-Walid qui la fit restaurer durant son règne, pour en faire un lieu somptueux, au sol pavé de marbre, aux parois en marbre bigarré, et aux colonnes en marbre tachetées. Les clefs de voûte et les chapiteaux des colonnes étaient en or, le mirhab doré et incrusté de pierreries, le tour des plafonds fut doré et orné d'inscriptions et enfin, la terrasse était en plomb. L'auteur déclare même que cette restauration aurait engloutit plusieurs années de l'impôt foncier de la Syrie. Ce dernier s'elevait alors plus d'un million huit cent mille dinars.
Ibn Hawqal, est un représentant de la géographie fondée sur le voyage et l'observation directe. Il commence à voyager à partir de 943, afin de poursuivre la tâche de deux grands géographes de son temps, celle d'écrire une véritable encyclopédie. Il est grâce à ses nombreux informateurs une source fiable quant à la compréhension du monde musulman de son époque. Il est aussi une source importante pour les historiens car il a sans cesse le souci de dater, en se référant à un passé plus ou moins lointain, tout ce qu'il voit.
Ce document, ainsi que la restitution 3D, le plan de la mosquée à l'époque Omeyyade et la

en relation